MARION BALAC

Piloté par Guillaume Chiron, curateur éducation /recherche du Confort Moderne, à Poitiers, le programme Rencontre du 3e type accueille la plasticienne avec son projet bâti à l’aide de voyants poitevins.

« De manière générale, mon travail est axé sur la relation qu’on entretient avec la technologie. J’explore les interactions entre technologies, sentiments et communauté en ligne à travers une variété de médias. »
Pour sa carte blanche au Confort Moderne, Marion Balac (née en 1984) fait un pas de côté. Délaissant provisoirement son terrain de prédilection, cette diplômée de l’ENSBA Lyon a choisi de se déconnecter du présent, de remédier à notre vacuité projective moyennant une propulsion dans l’« abîme aérien de l’avenir » pour reprendre les termes de Fiodor dans Le Don de Vladimir Nabokov.


Pour ce faire, l’artiste et chercheur associée à l’ESACM (Clermont-Ferrand) et à l’ESAM (Caen) a fait appel à ces individus doués de facultés paranormales : les voyants. Filmés dans le parc du Futuroscope, les trois devins livrent leur conception du futur et partagent leurs prédictions pour 2050. Pierre angulaire de l’exposition, leurs spéculations contradictoires s’accompagnent d’autres vidéos dans lesquelles s’infirment et/ou se confirment leurs dons divinatoires puisqu’ils sont cette fois-ci interrogés sur l’exposition elle-même.

Anna Maisonneuve

« Les Futurs », Marion Balac,
jusqu’au samedi 19 décembre,
galerie du Confort Moderne, Poitiers (86).
www.confort-moderne.fr