THE INSPECTOR CLUZO

Les duos sans bassiste sont devenus un genre à part entière. Les Montois y ont ajouté dès le début la dimension rurale et gasconne. Ce qui tranche avec le caractère plus urbain des autres.

Avec son premier album, The Inspector Cluzo prouvait qu’il fallait prendre l’affaire au sérieux. Néanmoins, sa méthode pour aborder le blues rustique, dont il a pu se faire exégète, n’annonçait rien de bon pour les puristes ! Revendiquant une « gasconitude », qui passe par l’exercice de la musique à temps partiel – son autre gagne-pain étant la production de foies gras issu de son élevage d’oies –, le tandem se présente sur scène sur un air de banda landaise. On ne vient pas de la Chalosse pour rien.

Et c’est la même approche que Laurent Lacrouts (guitare) et Mathieu Jourdain (batterie, béret) adoptent pour l’agriculture : cultivateurs et éleveurs, et non exploitants agricoles. Comprendre qu’ils n’exploitent pas la  terre (sur le modèle déposé FNSEA), la laissant donner à son rythme, issu de la nuit des temps, ce qu’elle a à donner. Sans pesticides. L’autosuffisance alimentaire est aussi un objectif, qu’ils visent depuis 8 ans.

©Corey Moses

Idem pour l’entreprise musicale : tout repose sur l’indépendance. The Inspector Cluzo est leur business de bout en bout, de la production des albums sur leur label (Fthebassplayer Records, histoire de bien situer les choses) jusqu’à leurs tournées internationales, appuyées par 17 attachés de presse dans 17 pays.

Toujours cette volonté farouche de rompre avec le modèle de la recherche du profit à tout prix comme unique horizon guide leurs choix. L’inverse d’un retour du passé mal digéré, plutôt un regard lucide vers l’avenir. Qui fait aussi dire à Laurent qu’« il n’y a pas de putain d’ordinateur de merde » dans leur musique. Saine formule que voilà !

Ainsi, depuis 2008, TIC organise l’année entre le cycle immuable qu’impose la vie de paysan (la saison du gavage, celle des semis…) et le reste. Ce besoin de liberté les a conduits à un dernier album dont ils reconnaissent qu’il n’est pas du tout commercial. Un disque acoustique avec violon, violoncelle, piano et Wurlitzer, produit par Vance Powell (l’homme derrière tous les projets de Jack White) qui s’écoute comme une berceuse hybride.

José Ruiz

The Inspector Cluzo, We the People of the Soil–Unplugged
Mercredi 12 février, 20h30, Le Pôle, Saint-Pierre-du-Mont (40).
www.theatredegascogne.fr
Jeudi 13 février, 19h30, Le Krakatoa, Mérignac (33).
www.krakatoa.org
Samedi 15 février, 20h30, Théâtre du Casino, Biarritz (64)
www.atabal-biarritz.fr