À défaut de posséder un véritable restaurant voué à la cuisine espagnole, Bordeaux cache la Bodega del Teatro, près des Bassins à flot, avec croquetas et chipirones sur l’ardoise. On ne viendra pas y déguster une paella en amoureux, l’endroit n’est pas exactement prévu pour les dîners les yeux dans les yeux.

À la manière d’une discothèque installée loin des habitations, la Bodega occupe un vaste hangar aménagé pour de belles tablées, avec une terrasse de mêmes dimensions. On est loin des petits comptoirs de San Sebastián, où l’on se presse pour une assiette de guindillas. Ici, les deux comptoirs font 15 mètres ; serveuses et serveurs slaloment entre les tables hautes en y déposant raciones et cerveza.

La carte reprend fidèlement les classiques des bars à tapas. On y sert la San Miguel en pinte, et les assiettes déclinent tortilla, gambas al ajillo et pulpo a la gallega. Pour un repas plus consistant, on optera pour la côte de bœuf maturée « El Capricho » (120 €), venue directement du plus réputé des asadores d’Espagne.

Une conséquente carte de gins et de cocktails complète la proposition et, selon son désir de dîner au calme, on pourra éviter les soirées étudiantes hebdomadaires en se renseignant à l’avance. 
JR

Bodega del Teatro, 24 rue de la Faïencerie, 33000 Bordeaux
Du Mardi au mercredi, 17h-minuit : du jeudi au samedi, 17h-2h.
Réservations : 06 59 53 15 70, bodegadelteatro.com