LIFE – Avec son récent North East Coastal Town, le quatuor anglais ravive fantômes et fantasmes d’un glorieux passé, les deux pieds dans son morne quotidien.

Au rayon post ce que vous désirez, barrez la mention inutile, le Royaume-Uni nous abreuve jusqu’à la lie de formations plus ou moins « mention passable ». Fastidieuse liste à dresser, dont, à vrai dire, l’honnêteté serait de reconnaître une bonne fois pour toutes que seul Fat White Family en a tant dans le cigare que dans le froc. Alors LIFE, en capitales et au carré ?

LIFE ©Stewart Baxter

Ne nous mentons pas, on ne les avait pas vraiment vus venir. Une gueule de gouape au chant (Mez Green), une bassiste carrée (Loz Etheridge), un guitariste appliqué (Mick Sanders) et un batteur qui n’est pas Ringo (Stew Baxter). Bon, c’est un début. Deux albums, Popular Music (2017) et A Picture of Good Health (2019) pour le compte de l’étiquette Afghan Moon. Et un certain brin de succès porté par une poignée de chansons bien véner.

Pour qui y chercherait une filiation avec d’autres gloires locales made in Kingston upon Hull, inutile d’invoquer The Housemartins (quoique l’acidité du commentaire social puise à sa manière dans le verbe de Paul Heaton), plutôt remonter la piste au culte Red Guitars, chouchou d’un certain John Peel au début des années 1980. CQFD.

Alors, qu’attendre ? North East Coastal Town n’a pas procédé à une profonde révolution, fidèle à son motto, nourri aux embruns du Humber, LIFE en a encore sacrément gros sur la patate comme tant de Britanniques perdus dans les limbes d’un Brexit, hélas irréversible. En attendant, dans le Yorkshire, on ne courbe pas encore l’échine. Marc A. Bertin

LIFE
Mardi 27 septembre, 21h
Le Confort Moderne, Poitiers (86). www.confort-moderne.fr
Mercredi 28 septembre, 20h30
Rock School Barbey, Bordeaux (33). www.rockschool-barbey.com