Si la nuit américaine c’est la création du noir en plein jour, les cinquante nuances plus sombres des secrets de Marie Astrid sont, elles,  le prétexte d’un 5 à 7. Derrière les rideaux opaques, une lumière tamisée et quelques jouets qui font perdre la notion du temps.

Love Room Bordeaux

Et pourtant nous n’avons « que » deux heures*. Rendez-vous avec un polisson à 13h pour tester la qualité de la literie, normal il faut savoir juger l’hôtellerie ! Pour choisir le Don Juan on optera pour un adultérin –bien que le lieu n’ait pas été pensé initialement pour les couples illégitimes, et on se réjouira d’accéder à l’appartement grâce à une boite à clefs, évitant ainsi le regard (dés)approbateur d’une hôtesse d’accueil. C’est au premier étage qu’il faut aller, et on le sait, dans l’amour le meilleur c’est la montée des escaliers.

Derrière la porte, moquette, rideaux, et linge de lit noir. Ambiance boudoir.

Changement de fuseau horaire

Décollage imminent pour le 7ème ciel. On commence par allumer les étoiles du plafond, lorsqu’on les vise, impossible de tirer à blanc. Défaire le lit, croire un temps que le matelas est trop tendre ; en réalité il est parfaitement silencieux. Et s’il sait se taire, il peut aussi révéler quelques secrets. En scannant un QR code posé sur la table de nuit, on découvre, aux quatre coins du lit, des menottes noires, élégantes et ouatées. Tomber dudit lit, aviser un pouf et découvrir là encore qu’il est prétexte à des jeux de corps. Et les courbes cambrées des deux physiques qui s’imbriquent de se refléter dans les miroirs qui tapissent les murs de la pièce. Il n’est pas encore deux heures.

Epiphanie en plein après midi

N’est-il pas délicieux de se faire susurrer des mots doux ou des mots crus dans le creux de son cou ? « Mais ne te promène donc pas, dans les escaliers, toute nue ». C’est qu’il y encore des plaisirs à découvrir à l’étage. Dans l’espace bibliothèque, un nouveau QR code renvoie aux podcasts inspirés et inspirants du site VOXXX, si le partenaire, venait lui, à pêcher d’inspiration en ce qui concerne les mots qui font monter la pression.

Elle semble bien designée la chaise longue en cuir qui trône au milieu de cet espace. Sa forme en pleins et en déliés est support à pas moins de 26 positions différentes. Il nous reste une heure pour expérimenter les trente huit autres qui composent les pages de l’ouvrage de référence qui se trouve sur l’étagère derrière moi, le kama sutra.

Love Room Bordeaux

Fin de récréation

Si quelque part ce n’est pas très sage de s’offrir une pause coquine en plein milieu de la journée alors on mérite d’être punie. Et l’établissement est équipé pour. Ils sont là les fouets, les martinets, les menottes –et ils sont bien désinfectés entre chaque occupant. Après avoir investi de, bonnes, humeurs les différents espaces de l’appartement on se rend compte que dehors, dans la rue Lafontaine (ça ne s’invente pas) la journée doit reprendre son cours. Un dernier moment à partager à deux et jouir de la baignoire à pieds de lion et c’est l’heure de se rhabiller.

La pause est finalement brève, mais le désir sans fin.

Love Room Bordeaux

* Pour la version dayuse de l’appartement, qui peut également se louer pour la nuit entière.
A partir de 96€ pour le créneau de 2h et 169€ pour la nuit.
www.lessecretsdemarieastrid.com