VINO VOCE

D’André Manoukian à François Morel, du chant lyrique au rebetiko, de spectacles en ateliers, le festival de Saint-Émilion revient célébrer la magie de la voix sous toutes ses formes.

André Manoukian, Le Chant du Périnée @ Théâtre de l’Oeuvre, Paris

Le festival Vino Voce a été initié en 2014 à Saint-Émilion par la productrice radiophonique Nadine Vasseur, désireuse de faire partager sa fascination pour « la magie de la voix », qu’elle soit parlée ou chantée.
Introduite par la projection, le 31 août au cinéma Utopia de Bordeaux, du film Traviata et nous de Philippe Béziat, l’édition 2021 verra ainsi se succéder, le temps d’un long week-end, spectacles, concerts, conférences, ateliers et master class. On pourra y entendre le comédien François Morel en tandem avec son fils Valentin aussi bien que le phoniatre et chirurgien Jean Abitbol, pionnier européen de la microchirurgie de la voix au laser, qui viendra évoquer son dernier livre, La Belle Histoire de la voix, ou encore la mezzo-soprano américaine Elizabeth Pétillot.

Fado Rebetiko

Un éventail (un ambitus, diront les lyricomanes) des plus larges, qui se retrouve également dans le programme musical, où un récital de la mezzo-soprano bordelaise Marie-Andrée Bouchard-Lesieur, mêlant comédie musicale et opéra, voisine avec le « blues de la méditerranée », projet de la chanteuse grecque Kalliroi Raouzeou faisant se rencontrer fado et rebetiko.

LOOKING-FOR-BEETHOVEN-Pascal Amoyel c-Christian-Visticot

Deux one man shows complètent cette belle affiche : Le Chant du périnée, « conférence psycho-érotique pianotée », lors de laquelle André Manoukian nous entraîne avec enthousiasme et érudition dans une histoire buissonnière de la musique ; et Looking for Beethoven, pièce de théâtre musical conçue par le pianiste et compositeur Pascal Amoyel autour de la sacro-sainte figure du compositeur des Sonates pour piano.

David Sanson

Vino Voce,
du vendredi 10 au dimanche 12 septembre,
Saint-Émilion (33).
www.festivalvinovoce.com