FESTIVAL BIARRITZ AMERIQUE LATINE

Cette année, le rendez-vous cinéphilique basque se penche sur la tumultueuse relation entre les États-Unis et l’Amérique latine. Sélection de films sur grand écran du 28 septembre au 4 octobre. 

Les films à l’honneur s’inscrivent dans trois compétitions : fictions, documentaires, courts métrages. Dans le cadre d’un focus « Latinos in the USA », cette 29e édition du FAL présente une dizaine de films. Jetons un regard tout à fait intéressé — à quelques encablures des élections nord-américaines — sur la relation complexe, voire ambivalente, qu’entretient le pays de la Liberté avec l’Amérique latine. 

Désormais, les Latino-Américains constituent la première minorité démographique aux États-Unis. Quelles sont leurs réalités ? Quelle empreinte culturelle ont-ils laissée au fil des générations ? Comment en ont-ils pollinisé la culture et comment leur propre culture a-t-elle muté pour donner naissance à des formes d’expression neuves et formidablement vivantes ? Dans Los Lobos, de Samuel Kishi Leopo, la confrontation au réel fait disparaître tout imaginaire du rêve américain. Dans I’m Leaving Now de Lindsey Cordero et Armando Croda ou encore Hermia y Helena de Matías Piñeiro, le dialogue à distance fait de l’émigré, plus qu’un corps déplacé, un être partagé en deux, et peu importe qu’il s’agisse d’un vieux clandestin mexicain ou d’une jeune artiste argentine. Dans We Like It Like That de Mathew Ramírez Warren ou El viaje de Monalisa de Nicole Costa, il est dit que ce qu’on abandonne dans son pays peut aussi permettre l’affirmation d’une nouvelle singularité, d’une renaissance. 

Le festival reste le rendez-vous des cinémas et cultures d’Amérique Latine, un lieu de musique et de débats et, à ce titre, propose des rencontres littéraires avec Eduardo Fernando Varela ou encore Ariana Harwicz. 

Sous l’oeil attentif d’Olivier Compagnon de l’Université Sorbonne Nouvelle et de l’Institut des Hautes Études de l’Amérique latine, Virginie Baby-Collin (Aix-Marseille Université), Juliette Dumont (Université Sorbonne Nouvelle/IHEAL), Frédéric Louault (Université Libre de Bruxelles), Jean Mendelson (ministère des Affaires étrangères) et Stéphane Witkowski (Université Sorbonne Nouvelle /IHEAL) questionneront l’impérialisme séducteur de l’Oncle Sam et apporteront un éclairage bienvenu sur le prochain scrutin en passe de fermer ou pas la parenthèse Trump dès cet hiver.

Henry Clemens

Festival Biarritz Amérique Latine,
du lundi 28 septembre au dimanche 4 octobre, Biarritz (64).
www.festivaldebiarritz.com