ÉMILIE MARSH + QUEEN OF THE MEADOW – Double programme d’obédience anglo-saxonne, décliné au féminin, sur le parquet de la Blonde Venus bordelaise.

E. Marsh ©Alexandre Attias

D’un côté, lors d’un long périple diurne, nous avons la cinéphile (et aussi actrice) chantant en français, Émilie Marsh, multi-instrumentiste et auteure de deux albums (Émilie Marsh en 2019, Nevada en 2021), qui déploie un univers pop et rock aux multiples facettes. Pour Nevada, elle a cherché un contraste entre l’intérieur intimiste de la voiture et l’extérieur, les grands paysages américains, réels ou fantasmés. Elle a créé la bande-son correspondant le mieux à son road- movie rêvé, à mi-chemin entre Paris, Texas, Pierrot le fou et Thelma et Louise.

De l’autre, le soir en arrivant dans un motel triste, céleste et décoré par Wes Anderson, Queen of the Meadow prend le relais. Dans une introspection nocturne, ce duo folk éthéré est composé de Helen Ferguson, qui écrit et compose les morceaux, et de Julien Pras (Calc, Pull, Mars Red Sky) qui lui apporte tout son savoir-faire. Après trois albums (Aligned with Juniper, 2016 ; A Room to Store Happiness, 2018 ; et Survival of the Unfittest, 2021), ils ont construit leur pré carré fait d’arrangements sophistiqués, de thématiques donnant envie de se blottir ou de se battre pour se faire entendre et respecter, avec des productions résistant terriblement à l’air du temps. Sur scène, c’est un peu plus brut de décoffrage, moins poli mais plus vibrant, révélant au grand jour l’ossature de chansons magnifiques. François Justamente

Émilie Marsh + Queen of the Meadow, jeudi 9 décembre, 19h30,
Blonde Venus, Bordeaux (33). www.iboat.eu