« WRITTEN ON THE WIND » – À proximité de Limoges, le château de la Borie, à Solignac, réunit une quinzaine d’artistes et de designers, majoritairement néerlandais, sur le thème du vent.

Ardi Poels et Harry Struijker Boudier sont néerlandais. Depuis 2017, cette historienne de l’art et cet ancien professeur de pharmacologie à l’Université de Maastricht cultivent au château de la Borie leurs appétences pour l’art actuel et l’écologie.

Exposition WRITTEN ON THE WIND, ÉCRIT SUR LE VENT, Château de la Borie, 2022

Ces deux dimensions conjuguent leurs affinités électives au gré des expositions et du domaine de 14 hectares entretenu dans l’état d’esprit cher à Gilles Clément : observer plus et jardiner moins. Cet été, leur charmant édifice du xviie siècle prolonge ces dialogues dans un nouvel accrochage qui célèbre le climat des Pays-Bas. Frais, nuageux et humide, le pays est aussi (et surtout !) caractérisé par le vent. Ces importants déplacements d’air escortent par le biais du millier de moulins à vent toujours recensés sur le territoire une kyrielle d’entrées qui convergent toutes vers la nature.

Objet de préoccupation, de menace et d’inquiétude chaque jour plus prégnantes, la nature et l’ensemble des réalités qui la fonde tissent le fil rouge d’une exposition qui invite aux approches holistiques et transversales. Celles-ci s’explorent en compagnie de Thomas Grünfeld, l’auteur des emblématiques Misfits (collages d’animaux naturalisés), du pape de l’art conceptuel Lawrence Weiner, du Français Ker-Xavier, du Péruvien Nicolás Lamas avec ses mondes remplis d’interactions permanentes comme aussi de Christopher Orr qui présente ici Man with Cow’s Head. Devant cette mystérieuse peinture de format modeste, figurant un homme tenant dans ses mains une tête de vache, trône un vase aux formes organiques. Posé sur une table évoquant un arbre, le porte-bouquet en céramique s’accroît dans une silhouette végétale composée de boutons floraux laiteux piqués de fleurs aux couleurs vives cette fois-ci bien réelles. Signé Wieki Somers et Dylan van den Berg, deux designers néerlandais qui travaillent ensemble sous le nom de Studio Wieki Somers, ce morceau de nature hybride rencontre plus loin d’autres de ses compatriotes néerlandais.

De l’Atelier Van Lieshout, coopérative artistique créée et dirigée par l’artiste et designer néerlandais Joep Van Lieshout, à la graphiste Irma Boom en passant par Harmen Brethouwer avec ses antiquités du futur, Hella Jongerius, Aliki van der Kruijs, Gijs Frieling et Chris Kabel sans oublier les Verhoeven Twins. Depuis de nombreuses années, ce duo de designers consacre son temps à la création de bulles de savon. Figées à jamais dans le temps, leurs globules s’amplifient dans des surfaces géantes et irisées faites en verre borosilicate. Symboles de bonheur, d’innocence enfantine, mais aussi de futilité, ces sphères soufflent une brise de grâce et d’émerveillement. Pendant l’exposition, un cycle de projection de films signés Hicham Berrada, Gino De Dominicis, Pierre Huyghe, Panamarenko et d’autres sera proposé.
Anna Maisonneuve

« Written on the Wind — Écrit sur le vent », jusqu’au dimanche 30 octobre
Château de la Borie, Solignac (87)
www.artlaborie.com