Ne cherchez pas plus loin, la meilleure manifestation dédiée au genre, en Nouvelle-Aquitaine, se déroule chaque automne à Limoges. Cette année, rendez-vous du 14 au 24 novembre.

Le jazz et la capitale du Limousin, c’est une union qui tombe sous le sens tant le premier s’est naturellement épanoui dans la cité porcelainière grâce aux figures tutélaires de Roger Blanc et de son fidèle disciple, Jean-Marie Masse, fondateur, en 1948, du Hot Club de Limoges.

Porté par le label Laborie Jazz1, fondé en 2006 par l’infatigable Jean-Michel Leygonie, Éclats d’émail prend le pouls du jazz tel qu’il se pratique aujourd’hui à travers le monde, oscillant entre valeurs sûres, nouvelles pousses, talents d’ici et du monde entier.

Traçant un sacré parcours en ville, de l’Opéra à l’Ambassade, du théâtre de l’Union à Irrésistible Fraternité, cette 14e édition brille d’un bel éclectisme. Brad Melhdau, Otis Taylor, Dhafer Tyoussef ou Coco Mamas ; certes, c’est du jazz, mais pas que et certainement pas « à la papa » puisqu’on y déguste du blues, du gospel ou des saveurs orientales.

Preuve que le genre se régénère sans cesse loin des codas orthodoxes, l’invitation est lancée aux talents « émergents ». Du régional de l’étape Gaël Rouilhac, qui défend son nouvel album Waterworks, au pianiste prodige israélien Uriel Herman, de Lisa Doby à Shirley Davis, protégée de la regrettée Sharon Jones, du trio Lorenzo Naccarato aux mélopées de Leïla Martial.

De l’aube — les concerts à Irrésistible Fraternité — au crépuscule — les nuits suaves de l’Ambassade —, Éclats d’Émail ne dort jamais. Et c’est tant mieux comme ça !

Dernier point et non des moindres, une carte blanche (en entrée libre) proposée aux jeunes talents néo-aquitains, lundi 18 novembre, dès 14h30, dans le foyer de l’Hôtel de région. Histoire de découvrir : Gaspard Guerre Quartet, Atrisma et Laure Sanchez Trio.

Marc A. Bertin

  1. Distingué le mois dernier par une Victoire du Jazz, catégorie « Artiste de l’année » pour Anna Paceo ; déjà récompensée en 2016 comme « Artiste de l’année » et distinguée en 2011 comme « Révélation instrumentale ».

Éclats d’Émail Jazz Festival, du jeudi 14 au dimanche 24 novembre, Limoges (87).
www.eclatsdemail.com