LENIO KAKLEA Collecter non des paroles, mais des pratiques. Depuis 2016, la chorégraphe grecque bâtit patiemment une encyclopédie de gestes. Détours en est une des interprétations dansées.

Lenio Kaklea, désormais installée à Paris, porte depuis quelques années un projet chorégraphique que l’on pourrait qualifier de sociologique. Du sociologue, elle adopte les méthodes : définir un terrain (en l’occurrence six territoires européens urbains, d’Athènes à Aubervilliers en passant par Poitiers) ; l’arpenter ; établir un questionnaire ; recueillir les paroles de ceux qui y vivent. Quant au sujet de l’étude, il est à la fois simple et singulier : demander à chacun de transmettre, décrire, une de ses activités régulières, nécessaires. 

Au total, elle en a recueilli 600, de toutes sortes : religieuses, sportives, méditatives ou amoureuses. Il faut feuilleter le livre Encyclopédie pratique – portraits d’Aubervilliers, fruit d’une longue résidence aux Laboratoires d’Aubervilliers, pour se rendre compte de la réjouissante multiplicité des témoignages : de faire l’amour à passer le balai, de siffler à faire la fête ou boxer.

L’aboutissement de sa démarche n’a pas fait naître un ouvrage scientifique, mais des pièces de danse, un film et un livre. Encyclopédie pratique, Détours., pièce créée au TAP, en est une nouvelle émanation. On se souvient de son premier solo, aux Laboratoires d’Aubervilliers, où elle piochait dans quelques-unes des pratiques et les portait à la scène avec une précision méticuleuse, donnant corps à un portrait social de la ville. Plus tard, dans Portraits choisis, elle avait ajouté deux autres danseuses. Aujourd’hui, elles sont cinq – dont Lenio Kaklea – dans ces Détours, qui ajoutent les échos poitevins de cette aventure passée aussi par Nyon en Suisse ou Athènes. 

« Poitiers m’a donné l’occasion de rencontrer des pratiques qui ne sont pas propres à un territoire urbain : des gens qui font du fromage, élèvent des porcs, produisent du vin. Sur scène, il était impossible de traduire ces 200 pratiques, il fallait faire un choix. Le principe était de choisir des pratiques, soit très familières, soit très étrangères. (…) Ce sont des interprétations, on passe des récits au plateau, du vécu des interviewés à la manière dont nous on les ressent. » 

Cette encyclopédie, aventure sociale, collecte corporelle, est aussi une affaire de transmission, projet utopique de placer toutes les pratiques au même plan – être danseuse, faire une psychanalyse ou pratiquer le fitness – et faire voyager à travers l’Europe des rituels qui s’ancrent dans des histoires intimes, des héritages familiaux ou des croyances. Le TAP propose d’ailleurs un atelier chorégraphique ouvert à tous en lien avec cette pièce, présentée dans le cadre de l’événement Traversées.

Stéphanie Pichon

Encyclopédie pratique, Détours., Lenio Kaklea,
vendredi 22 novembre, 20h30, TAP, Poitiers (86).
www.tap-poitiers.com