PILE DE DRÔLES – À Saint-Denis-de-Pile, du 14 au 17 avril, ateliers et spectacles originaux à destination du jeune public.

Théâtre de la Toupine -un vache de manège – Gérard Fayet

D’où l’on vient ? À quoi ressemble notre monde ? Qu’est-ce qu’un homme ? Qu’est-ce qu’une femme ? Doit-on toujours utiliser des mots pour s’exprimer ? Qui se pose ces questions est soit un philosophe soit un enfant. Ou bien il s’agit d’un participant de Pile de Drôles, festival dédié aux enfants et aux familles, qui fête cette année sa 3e édition entre atelier et spectacle vivant, du jeudi 14 au dimanche 17 avril, à BoMA, le « QG » culturel de Saint-Denis-de-Pile, hormis le 15, où deux spectacles sont programmés cette fois-ci au foyer communal de Guîtres, à 6 km de la cité dionysienne, dont T’es qui toi, dis ?, « poème plastique » composé par le Friiix Club.

Des marionnettes, avec figure, mais sans visage, se livrent à des romances sans paroles. En tout : deux protagonistes (un cube représentant l’homme, un rond symbolisant la femme). Les pièces, qu’il faut voir comme des « êtres » et non comme des ronds de serviettes, ont été taillées dans du bois de hêtre justement pour l’homonymie. Une mise en scène imagée permettant d’aborder les questions de genre même avec les petits, dès un an. Autre curiosité, samedi 16 : Hélium. Alors que traditionnellement les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses, la compagnie La P’tite Vitrine affirme que l’on peut naître dans une boule de neige. Et c’est à partir de cette boule de neige que prend naissance la chorégraphie narrative, qui plane dans les hautes sphères. De quoi prendre une bonne bouffée d’hélium, après avoir assisté le matin à un atelier de danse, en lien avec ce spectacle.

Pour découvrir le monde par en bas, Khalid K est là. Ce bruiteur- conteur vous embarque dans un Tour du monde en 80 voix. Un voyage à 360 degrés, qui s’appuie sur les perceptions sonores et file sur l’onde terraquée. Tandis que M. Roux, de la compagnie des Bruits Sonnants, initie à l’art de faire de la musique à partir de ses souvenirs et de « presque rien ».

Puisque nous n’en sommes pas à une étrangeté près, dimanche 17, concert de pop végétale interprété par le duo nantais Labotanique. À noter, une animation gratuite – la Vache de Manège et son Orgameuh ! – le temps du festival avec des vaches de métal et de bois en guise de destriers. Et comme il faut bien vivre avec son temps, une chasse aux œufs est prévue le samedi. 
Chloé Maze

Pile de Drôles
Jeudi 14 au dimanche 17 avril, Saint-Denis-de-Pile et Guîtres (33)
www.musikapile.fr