ARC EN RÊVE – Le centre d’architecture bordelais propose deux temps forts d’exposition : les expérimentations stimulantes de l’agence Bruther et une déambulation poétique sur le thème des arbres dans l’architecture. À voir jusque début 2022.

Ne cherchez pas dans l’exposition Bruther des plans ou des maquettes, vous n’en trouverez pas ! Conçue au départ à l’invitation de Michel Jacques, ancien co-fondateur d’arc en rêve, cette exposition1 est plutôt un laboratoire comme l’indique son titre : « Moteur Action Forme ».

Moteur Action Forme_Bruther © Rodolphe Escher-014

Créateurs à Paris de l’agence Bruther, Stéphanie Bru et Alexandre Theriot animent aussi des ateliers à l’École polytechnique fédérale de Zurich. La grande galerie d’arc en rêve réunit des structures en mouvement, sortes de machines réalisées au sein de leur agence et avec leurs étudiants. Souffle des compresseurs, lignes du métal, reflets du verre, textiles en lévitation… « Moteur Action Forme » explore les sens et la gravité, éveillant un imaginaire de l’architecture et des matériaux à travers plusieurs thèmes (« membrane », « structure », « atmosphère »…). Il ne s’agit pas de prototypes de constructions à venir, mais plutôt de réflexions dans un esprit low tech sur les relations qui mènent de l’idée à l’objet. Plusieurs réalisations de l’agence Bruther sont également visibles en vidéo. Chaque espace résonne en symbiose, laissant les spectateurs libres de leur propre expérience. Ces installations hybrides interrogent aussi l’architecture dans ce qu’elle a d’imprévu ou d’imparfait… Une belle réussite !

Plus intimiste mais tout aussi enrichissante, l’exposition « arboretum – l’arbre comme architecture » est présentée dans la galerie voisine. Proposée par le nouveau directeur d’arc en rêve, Fabrizio Gallanti, avec une petite équipe autour de lui, elle s’apparente à une collection d’histoires, très libre aussi dans la scénographie et les contenus.

Une gravure prêtée par les Archives de Bordeaux Métropole, des croquis en fac-similé du grand architecte portugais Álvaro Siza… « arboretum » rassemble également des projets d’architecture singuliers, explorant cette fois la symbiose entre le construit et le végétal.

scenographie_exposition arboretum_arc en reve © Rodolphe Escher_19

L’art est présent à travers plusieurs œuvres, d’une performance visionnaire de Joseph Beuys en 1982 à de jeunes artistes comme la vidéaste Susanne Bürner ou la photographe Ludmilla Cerveny, qui inventorie avec poésie la présence du végétal dans la métropole bordelaise.

L’exposition s’accompagne également de plusieurs discussions sur le thème de l’arbre dans la ville, en lien avec les enjeux actuels et pour proposer d’autres visions. En conclusion, deux temps forts d’exploration à retrouver au centre d’architecture arc en rêve. Benoît Hermet

  1. Réalisée en collaboration avec Carlotta Darò et Laurent Stalder, co-commissaires, ainsi que l’artiste
    Richard Venlet pour la scénographie.

« arboretum – l’arbre comme architecture », jusqu’au dimanche 23 février 2022,
« Moteur Action Forme – Bruther », jusqu’au dimanche 20 février 2022, arc en rêve, Bordeaux (33) arcenreve.eu