SAINT-LÉONARD-DE-NOBLAT – Dans le cadre de son programme « Collection en mouvement », le FRAC-Artothèque Nouvelle-Aquitaine fait escale en Haute-Vienne avec un ensemble d’œuvres réunies autour du thème du portrait.

Le peintre et son modèle. Aussi incontournable qu’élémentaire, ce sujet domine une large part de l’histoire de l’art occidental, voire l’initie… en suivant le récit légendaire que donne Pline l’Ancien sur l’origine de la peinture. Dans sa monumentale encyclopédie intitulée Histoire naturelle, le penseur romain évoque ainsi une jeune fille désireuse de garder une trace de son amant, un jeune soldat sur le point de rejoindre son régiment. Le soir précédent son ultime départ, elle projette puis trace sur un mur à l’aide d’une bougie, les contours de l’ombre portée du jeune homme pour conserver son image.

Poétique, ce récit esquisse néanmoins les raisons bien réelles du triomphe rencontré par ce genre pictural au cours des siècles. Devenu classique, l’art du portrait témoigne du moment intense qui relie l’artiste à son modèle.
À Saint-Léonard-de-Noblat, ce thème se visite à travers une sélection d’œuvres variées qui croisent la photographie, le collage et la peinture.

Pioché parmi les 6 200 œuvres de la collection du FRAC-Artothèque Nouvelle- Aquitaine, ce florilège traverse les époques (des années 1970 à 2010) et les enjeux propres à chaque décennie. À l’intimité des tirages en noir et blanc des Américains David Seidner, Peter Hujar et Robert Mapplethorpe (avec un portrait du jeune peintre Francesco Clemente), succèdent la question de la standardisation (Joan Rabascall), les mises en scène étudiées (Patrick Faigenbaum), l’émerveillement face aux objets ordinaires (Patrick Tosani avec une cuillère à soupe traitée à la manière d’un visage) comme les réinterprétations iconographiques en compagnie de Stéphane Lallemand, Hippolyte Hentgen, Alun Williams, Lilly Lulay ou encore Nina Childress qui dans La Haine de la peinture réunit Simone de Beauvoir et cette sœur cadette qu’elle jugeait sévèrement, la peintre Hélène de Beauvoir. 
Anna Maisonneuve

« L’artiste et son modèle », jusqu’au lundi 9 mai
Bibliothèque municipale George-Emmanuel Clancier, Saint-Léonard-de-Noblat (87)
www.fracartothequenouvelleaquitaine.fr