GIRONDE (33)

Juchée sur son promontoire rocheux, l’imposante et majestueuse citadelle de Blaye domine l’estuaire de la Gironde, entre génie militaire et voyage dans le temps.

Passé les remparts, entrer dans l’Histoire prend ici tout son sens. 

La citadelle de Blaye est aujourd’hui, au sein du Réseau des sites majeurs Vauban, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco (depuis 2008) avec le verrou Vauban. Cité militaire, conçue par l’architecte de Louis XIV, elle conserve intact son système de défense avec ses 1,5 km de murs d’enceinte, ses portes et ses souterrains ainsi que les bâtiments nécessaires au bon fonctionnement de toute garnison qui se respecte : ancien couvent, prison, casernement, poudrière, etc. 

Les chiffres impressionnent encore : 1 500 soldats à l’époque de Sébastien Vauban, et plus de 30 hectares de fortifications. 

Pour comprendre cette place forte riche en superlatifs, il faut se souvenir que le fameux verrou Vauban, situé sur l’estuaire de la Gironde, se composait jadis de trois fortifications : la citadelle de Blaye, le fort Pâté et le fort Médoc. Un dispositif voulu par le Roi-Soleil pour protéger la ville de Bordeaux, située plus en amont sur la Garonne. Ce triptyque Vauban, unique en France, permettait des tirs croisés empêchant l’ennemi de se rendre jusqu’à la capitale de la Guyenne. Ironie de l’Histoire, les canons ainsi disposés ne servirent qu’une seule fois, en 1814, lors d’une tentative d’invasion anglaise !

Désormais paisible et désarmée, la Citadelle constitue une réelle évasion, à commencer par sa porte Royale au fronton ouvragé. Entrelacs de ruelles, échoppes d’artisans, place d’armes, panorama sur l’estuaire et ses îles, couvent des Minimes (construit sous Henri IV pour servir de lieu de culte aux garnisons) et château des Rudel (illustre famille de Blaye), les raisons de (re)venir ne manquent pas. 

Office de tourisme de Blaye
Rue des Minimes, La Citadelle, Blaye (33390)
www.tourisme-blaye.com

© Alpha Images