Jaconelli Coeur Rolande ©Mabel Octobre

La Ville de Limoges présente au musée de la Résistance, jusqu’au 19 septembre « Les murs parlent, les graffitis comme ultime témoignage ». Cette exposition en trois dimensions est présentée à l’aide de casques virtuels au public, qui se retrouve ainsi en immersion dans une cellule de la prison de Fresnes. Cellule dans laquelle les Résistants en détention durant la Seconde Guerre mondiale ont gravé divers témoignages. Tracés à la mine ou du bout des ongles, ils racontent la France occupée et ceux qui étaient prêts à sacrifier leur vie pour la défendre.

« Les murs parlent, les graffitis comme ultime témoignage »
Jusqu’au lundi 19 septembre, musée de la Résistance, Limoges (87)
www.limoges.fr