DANS LES GALERIES DE NOUVELLE-AQUITAINE 

par Anne Clarck

Depuis son premier voyage en Inde, au début des années 2000, la vie du photographe Yannick Cormier a été transformée. Le choc de cette découverte a été tellement fort qu’il a choisi de s’y installer, puis a fondé l’agence Trikaya Photos et multiplié les reportages dans la région. 

Pendant près de 15 ans, il n’a eu de cesse que de porter son attention sur une partie de la culture dravidienne de l’Inde du Sud la plus méconnue. Celle des basses castes, des serviteurs et des intouchables qui représentent près de 60 % de la population. Il ne s’agit pas pour lui de traiter de leur réalité sociale ou de la pauvreté, mais de s’intéresser véritablement aux rituels qu’ils partagent. Ceux liés à la religion shivaïte. 

Avec son appareil, il observe et saisit l’intensité des états traversés au cours des danses de transes, des moments extatiques, des sacrifices, des piercings. On remarque l’énergie vitale transmise dans les portraits qu’il réalise, la puissance des regards transcendés par ce qu’ils vivent, par les esprits subtils, les archétypes ou les divinités qu’ils incarnent.

Yannick Cormier fait l’objet d’une double exposition en Périgord avec une série de photographies réalisée en Inde, présentée à la Gare : Robert Doisneau, à Carlux, et une deuxième série, consacrée aux rituels carnavalesques du nord de l’Espagne, à la Ligne bleue, à Carsac-Aillac. 

Dans cette dernière, les portraits des personnages costumés, masqués semblent ici coupés de tout contexte, de toute perspective pour laisser entrevoir un absolu de présence et d’énergie. En se concentrant sur les instruments de ces rites, à savoir les masques et les costumes, Yannick Cormier témoigne dans ce projet d’une spiritualité vivante, ouvrant des perspectives quant à la redéfinition des rapports entre l’humain et le non-humain.

« Dravidian Catharsis »,
du mardi 10 mars au dimanche 3 mai,
Gare : Robert Doisneau, Carlux (24).

« Espiritus de invierno »,
du samedi 14 mars au vendredi 24 avril,
Ligne bleue, à Carsac-Aillac (24).

Vernissage commun vendredi 13 mars, 18h,
Gare : Robert Doisneau, Carlux (24).
www.culturedordogne.fr