BIG THIEF

En cinq ans, la prolixe formation, menée par Adrianne Lenker, s’est définitivement imposée dans le paysage indépendant nord-américain.

Une histoire comme une revanche. Celle d’Adrianne Lenker, native de Minneapolis, Minnesota, habitée par la musique, encouragée par son père, produisant depuis l’adolescence, lessivée par une mauvaise expérience à Nashville, Tennessee, et finalement repêchée à la faveur d’un programme d’été au prestigieux Berklee College of Music de Boston, Massachussetts, dont elle sortira diplômée en 2012.
Puis, façon conte de fées, tout devient subitement plus simple. New York, rencontre avec Buck Meek, lui aussi passé par le Berklee College of Music de Boston, premiers EP en duo, et début de l’aventure Big Thief, en 2014, désormais quatuor.
Deux ans plus tard, signature chez Saddle Creek pour le premier album d’obédience folk, Masterpiece ouvrant la voie à des tournées en ouverture de M. Ward, Eleanor Friedberger ou Yuck, suivi par le plus sombre Capacity. Vient le hiatus version échappées solitaires pour Meek et Lenker ; occasion pour le premier de partager la scène avec Jeff “Wilco” Tweedy, excusez du peu.
2019, année superlative : signature sur la mythique étiquette 4AD et deux formats longs – U.F.O.F., Two Hands – et, surtout, un statut doré sur tranche de chouchou indie.
Cet hiver, Dragon New Warm Mountain I Believe In You, fruit de longues et disparates sessions entre le nord de l’État de New York, Topanga Canyon, Californie, Rocheuses et Tucson, Arizona, apparaît d’ores et déjà comme l’opus magnum (20 chansons au compteur pour 45 enregistrées !) d’une relative jeune formation dont la popularité ne va que croissant, portée par une musicienne devenue une incontournable référence.

Marc A. Bertin

Big Thief,
vendredi 4 février, 20h30,
Rock School Barbey, Bordeaux (33).
www.rockschool-barbey.com