LE CARRÉ AMELOT À La Rochelle – « Exercice de styles », second volet, qui réunit cette fois-ci une pléiade de photographes majeurs issus de la collection de l’artothèque de Vitré Communauté en Ille-et-Vilaine.

La photographie est un langage. Son vocabulaire se compose de mots relatifs à la technique (focale, profondeur de champ, ouverture, vitesse d’obturation, etc.) qui peuvent assurer la réussite d’une image sans toutefois en garantir son caractère exceptionnel. « La photographie, rappelle le journaliste et photographe britannique Michael Freeman, a toujours entretenu une relation particulière entre l’équipement, ce qu’en anglais on appelle ‘‘les outils de la lumière’’ et l’acte, le fait de prendre une photo avec toute la réflexion et l’intelligence du regard qui l’accompagnent. » À La Rochelle, cette association magique se conjugue dans un abécédaire poétique qui multiplie les points du vue et les mises en abyme. Initié en 2019 avec le Centre national des arts plastiques et le ministère de la Culture, ce nouvel « Exercice de styles » se construit cette fois-ci en collaboration avec l’artothèque de Vitré, installée en Bretagne.

©William Klein – Arthotèque de Vitré Communauté

Suivant le principe de l’abécédaire, chaque lettre conduit à un mot. Et chaque mot est associé à une image. À la lettre A on trouve ainsi un autoportrait qui n’en est pas vraiment un. Intitulé prosaïquement Gun 1, New York, ce cliché de William Klein s’organise autour de deux jeunes garçons croisés dans les rues de New York en 1954. Non retenue par le magazine Vogue qui lui avait alors passé commande d’une série sur sa ville natale, cette épreuve sera publiée deux ans plus tard dans la célèbre monographie Life is Good & Good for You in New York. Sur cette dernière, un garçon pointe un pistolet face caméra quand l’autre le retient par le bras. « Je suis ces deux garçons, affirmera William Klein. Celui qui roule des mécaniques et l’autre, angélique et observateur. »

Avec B comme Bricole, C comme Cinéma en passant par J comme Je/Jeu jusqu’à Y comme Yeux et Z comme Zone, le glossaire imaginé par le photographe plasticien Pascal Mirande en duo avec Isabelle Tessier, responsable de l’argotique de Vitré Communauté, déroule une suite d’entrées, lesquelles évitent le plus souvent l’écueil du pléonasme pour lui préférer les jeux de pistes formels et sémantiques conduits par des photographes majeurs des scènes internationales africaine (Malick Sidibé), américaine (John Baldessari, Lewis Baltz, Lee Friedlander), britannique (John Coplans, Nils-Udo), japonaise (Keiichi Tahara) et française (Willy Ronis, Raymond Depardon, Georges Rousse, Bernard Plossu, Ernest Pignon-Ernest, Jean Gaumy, Richard Dumas, Gilbert Garcin). 
Anna Maisonneuve

« Exercice de styles #2 », jusqu’au samedi 4 décembre, Carré Amelot, La Rochelle (17). www.carre-amelot.net