PRIX DU CENTRE D’ART DE CHASSE-SPLEEN. Pour sa 3e édition, le prix lance son appel à candidatures jusqu’au 20 mars. À la clef, un accompagnement pour lancer la carrière des jeunes diplômés des écoles d’art néo-aquitaines.

Soutenir les récipiendaires du DNSEP des écoles d’art de Nouvelle-Aquitaine, voilà l’objectif du prix du centre d’art de Chasse-Spleen. Une distinction à la fois financière — à hauteur de 5 000 euros —, et une mise à disposition d’un atelier durant six mois. Le lauréat/la lauréate sera en prise avec un réseau de professionnels en vue d’assurer la diffusion de ses œuvres ; fruits d’une création de tout un semestre. 

« On cherche à leur offrir le meilleur environnement. Tout cela est du sur-mesure. Donc, pour répondre à notre appel à candidatures, il faut déjà avoir une idée de ce que l’on souhaite créer », explique Marie Ladonne, chargée de communication au BAM projects, co-initiateur de ce prix.  

Cette idée se traduit par une note d’intention, jointe au dossier. L’appel à candidatures a déjà commencé, toutefois, jusqu’au 20 mars, il est possible de déposer son portfolio préalablement réalisé au sein de son école d’art, qu’elle soit située à Bordeaux, Limoges, Pau-Tarbes, ou encore Angoulême-Poitiers. Les profils concernés peuvent être issus des 3 dernières promotions : 2019, 2020 et 2021. 

«  Notre structure prévoit d’accompagner sur un an l’artiste qu’elle a pris sous son aile. Concrètement, des points hebdomadaires sont fixés pour suivre le développement de l’activité et donner des coups de pouce si besoin. Il y aura aussi trois temps de restitution, c’est-à-dire trois temps où l’artiste présentera ses productions, aussi bien à Bordeaux qu’au château Chasse-Spleen à Moulis-en-Médoc et à Paris », détaille Marie Ladonne. 

Cette initiative a déjà récompensé deux lauréates. « La première, en 2019, Cassandre Cecchella, est diplômée de l’école d’art de Pau-Tarbes. La région Occitanie lui a fourni un atelier à Toulouse, qu’elle occupe toujours. Elle expose actuellement à Paris, après le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA de Bordeaux et le musée d’Aquitaine. La lauréate de 2020, Marianne Vieulès, présente ses productions au château Chasse-spleen jusqu’au 26 mars.  » 

Une occasion à saisir !
Chloé Maze

Les modalités d’inscription sont à retrouver sur le site : prix Chasse-Spleen : appel à candidatures – 3e édition (bam-projects.com)