Le Ballet national de Bordeaux fait sa rentrée sur la scène du Grand-Théâtre du 27/10 au 07/11 avec la 8e édition du programme « Quatre Tendances » créé en 2008. Quatre tendances comme quatre œuvres, quatre chorégraphes actuels et quatre langages dans une même soirée. Il s’inscrivait dans la lignée de Petipa et Noureev qui estimaient que pour rester vivantes, les œuvres devaient évoluer en même temps que la technique.

Ce rendez-vous offre à la compagnie un levier pour se confronter à d’autres langages que le classique. Les danseurs accueillent le souffle d’artistes actuels, de nouvelles pièces qu’ils façonnent avec leur créateur vivant. Et pour le public, c’est l’occasion d’assister à des créations et/ou entrées au répertoire ; mais aussi de voir certaines individualités sortir du groupe et se révéler.

Cette 8e édition est marquée par deux entrées au répertoire. Step Lightly est signé du génial couple Lightfoot /León, pour la première fois à l’Opéra de Bordeaux. Il compte parmi les plus importants chorégraphes de ces dernières années ; son répertoire est superbement interprété par le Nederlands Dans Theater, référence dans le monde contemporain et néoclassique. Quant à Herman Schmerman, du maître américain Forsythe, il est fait de déséquilibres, d’accélérations et de prouesses techniques. On adore !

Côté reprises, Petite mort de Jiří Kylián : au son de Mozart, six couples se défient et s’entremêlent jusqu’à l’extase ; six fleurets pour les hommes et six robes à paniers couvrant le corps des femmes comme objets symboliques du désir et de la séduction. On reverra aussi Cacti d’Alexander Ekman, pièce pour 16 danseurs, drôle, musicale et astucieuse dans laquelle un couple dialogue en rythme avec une voix. Jouissif !
Sandrine Chatelier

“Quatre Tendances”, du 27 octobre au 08 novembre au Grand-théâtre – Opéra National de Bordeaux