Du 3 au 26 juin, 5 groupes du label Laborie Jazz pour 15 concerts dans 5 communes rurales néo-aquitaines et limitrophes.

FESTEN ©Jean-Pierre Fleau

Initié à l’origine, en 2019, à Villefavard (Haute-Vienne), Les Grands Espaces poursuit sa route et prend de l’ampleur, sillonnant la Nouvelle-Aquitaine et flirtant même avec la douceur lotoise. Désormais, elles sont 5 communes (et autant d’espaces culturels) associées pour accueillir plus de 15 concerts avec 5 groupes du label Laborie Jazz, sis, lui, à Limoges.

L’objectif ne change en rien : faire lien sur le territoire rural grâce à la musique, s’inscrire dans le paysage et dans les calendriers des rendez- vous qui comptent. Au menu, cette année, Benjamin Bobenrieth, en nouvelle formule quintet, présente Nahia’s Soul, illustration subjective d’un mot polysémique en basque, en grec ancien et en arabe, envisagée façon déesse mythologique, personnage de roman ou énergie féminine ; soit un tableau évocateur des vibrations, de l’esprit de cette femme iconique. Fondé par la fratrie Fléau, Maxime et Damien, Festen s’est rapidement affranchi des canons jazz, se délectant d’une certaine âpreté rock’n’roll. Le désormais quartet revient avec Replicant, confirmation de leur univers instinctif et révolutionnaire, passionnant à souhait.

Benjamin Bobenrieth Quintet ©Jean-Baptiste Millot

Pianiste originaire de Créteil, Simon Denizart est parti se faire un nom et se frotter le cuir au Canada dès 2011. Choix judicieux au regard des louanges, des récompenses mais également de l’accueil réservé par le public. Son association et l’histoire qui le lie au percussionniste canadien Elli Miller Maboungou révèlent une musique sensible, énergisante, parsemée de mélodies subtiles… une émotion très troublante.

Avec Rouge, la pianiste Madeleine Cazenave, flanquée de Sylvain Didou (contrebasse) et de Boris Louvet (batterie), dévoile son riche panthéon (Satie, Ravel, Tigran Hamasyan, E.S.T. ou Gogo Penguin). Leur premier album, Derrière les paupières, évoque une traversée orageuse, un cheminement aérien et sensible vers une éclaircie intérieure.

Enfin, Frédéric Langlais et Samuel Garcia font partie de ces jeunes accordéonistes talentueux qu’on ne sait pas trop où caser, alors qu’en vérité ils sont la parfaite illustration d’un nouveau modèle. Virtuoses, inspirés, réunis pour le meilleur dans la musique, à l’aise dans tous les genres, ils présentent un panorama de reprises inattendues, de compositions et un regard sur l’univers du Jazz et des Musiques improvisées tout à fait surprenant.

Les Grands Espaces
Vendredi 3 juin, 20h30 : Benjamin Bobenrieth « Nahia’s Soul »
Samedi 4 juin, 20h30 : Festen
Dimanche 5 juin, 19h : Simon Denizart
« Nomad » Espace Jean Carmet, Le Bourg, Le Vigan (46).
Vendredi 10 juin, 20h30 : Festen
Samedi 11 juin, 20h30 : Simon Denizart « Nomad »
Dimanche 12 juin, 19h : Rouge
Auditorium Sophie Dessus, Uzerche (19)

Vendredi 10 juin, 20h30 : Rouge
Samedi 11 juin, 20h30 : Festen
Dimanche 12 juin, 19h : Simon Denizart « Nomad »
Ferme de Villefavard en Limousin, Villefavard (87)

Vendredi 17 juin, 20h30 : Rouge
Samedi 18 juin, 20h30 : Festen dimanche 19 juin, 19h : Fred Langlais & Sam Garcia « Accordion Feeling »
Le Vox, Saint-Christoly-de-Blaye (33)

Vendredi 24 juin, 20h : Benjamin Bobenrieth « Nahia’s Soul »
Samedi 25 juin, 20h : Rouge
Dimanche 26 juin, 19h : Fred Langlais & Sam Garcia « Accordion Feeling »
La Maison du Berger, La Geneytouse (87)

www.laboriejazz.fr/les-grands-espaces