ZINES EN STOCK par la Fanzinothèque

Fanzines, autoédition et presse parallèle en Nouvelle-Aquitaine. En partenariat avec La Fanzinothèque de Poitiers.

C’est ce que postulent Les Menstrueuses, événement pictavien porté par l’Espace Mendès-France (en partenariat avec l’Université de Poitiers, le Lieu Multiple, le Planning familial 86 et La Fanzinothèque, qui coordonne l’édition du fanzine du même nom) réunissant les disciplines de l’anthropologie, de l’histoire et de la sociologie des sciences pour aborder, avec conférences, ateliers et concerts, ce thème articulant comme peu d’autres réappropriation de l’intime et analyse critique de la société patriarcale. L’intime c’est politique !

Et à La Fanzinothèque, les sujets intimes et politiques, on aime ça. Les zines liant militantisme féministe et LGBTQ+, problématiques socio-politiques autour du corps et philosophie DIY traduisent la volonté et les modalités d’empowerment, de reconnaissance et d’indépendance d’une nouvelle génération de militants et de militantes, et accompagnent voire devancent, et donc documentent, l’évolution de la société : ainsi le féminisme intersectionnel, croisant les systèmes d’oppression de genre, de race et de classe, présent dans les milieux militants et le fanzinat, a investi le débat public, provoquant la panique morale du « féminisme » blanc bourgeois mainstream et des franges réactionnaires de la société. La question plus spécifique mais universellement partagée des règles ne peut donc que susciter l’intérêt quant à son potentiel émancipateur.

Le zine Les Menstrueuses – 2e cycle (décembre 2021) est la restitution des deux ateliers que nous avons accueillis, animés par Ketty Steward (écrivaine de SF et militante queer) et Saul Pandelakis (universitaire, designer et militant queer), dont l’objet est la réappropriation des règles et le bousculement des imaginaires qui y sont liés dans le cadre de la littérature SF et du design, déplaçant le sujet dans le domaine de l’anticipation.
L’atelier d’écriture proposait aux participants et participantes d’imaginer une suite à deux extraits de romans de Frank Herbert en propulsant les protagonistes ancré·e·s dans un univers masculin typique de la SF de cette période, dans une histoire où l’élément déclencheur serait les règles.

L’atelier de design visait à inventer des personnages (et leurs rapports aux règles) et imaginer des solutions, plus ou moins réalistes, à des situations où iels se retrouvent en difficulté face à cette problématique dans l’espace public.
Après un premier numéro (en mars 2021) axé sur des témoignages et des réflexions personnelles, ce zine laisse donc la part belle à l’utopie, à l’humour, aux aspirations et à la radicalité queer. Venez le lire (et tous les autres) à La Fanzinothèque et on se retrouve pour la 3e édition de l’événement en novembre !
Merci aux organisatrices Marion Coville, Héloïse Morel et Stéphanie Tabois, à Ketty Steward et Saul Pandelakis, aux étudiants et étudiantes du master Livre et Médiation (UFR Lettres et Langues) pour la confection du zine, aux participants et participantes des ateliers et à Club De Bridge pour les illustrations insurrectionnelles en première et quatrième de couverture.

La Fanzinothèque
185, rue du Faubourg-du-Pont-Neuf
86000 Poitiers
www.fanzino.org