BORDEAUX

Si vous n’allez à Vienne, alors Vienne vient à vous. À la découverte d’un de ses plus grands maîtres, dans l’enceinte de la Base sous-marine.

Pour son ouverture, les Bassins de Lumières consacrent un artiste phare du symbolisme viennois, célèbre pour ses compositions dominées par l’or : Gustav Klimt. Imaginée par Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi, cette création met à l’honneur l’oeuvre de cette figure incontournable de la Sécession viennoise.
Cofondé par Klimt, ce courant artistique s’est développé en Autriche entre 1898 et 1906 et a embarqué dans son aventure une kyrielle de créateurs tels que Josef Hoffmann, Oskar Kokoschka ou encore Egon Schiele.
Portée par les aspirations d’un « art total » et le désir de briser les barrières séparant les arts dits majeurs des arts décoratifs, l’oeuvre de Klimt embrasse à Bordeaux les surfaces monumentales de la Base sous-marine dans une exposition immersive rythmée par la musique de Wagner, Beethoven, Chopin, Mahler, Rachmaninov et Glass.
Présenté en continu, ce programme long de 30 minutes alterne avec un opus plus court (15 minutes) consacré à Paul Klee. En marge de cette proposition, le centre d’art numérique dédie une partie de ses espaces à l’histoire du lieu construit par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale mais également à la création contemporaine. À découvrir ainsi dans un module insonorisé de 220 m2 et 8 m de haut, baptisé Le Cube, des projections en boucle : Ocean Data de studio Ouchhh et Anitya, une proposition signée par le collectif bordelais Organ’Phantom.

Anna Maisonneuve

« Gustav Klimt, d’or et de couleurs »,
jusqu’au dimanche 3 janvier 2021,
Les Bassins de Lumières, Base sous-marine, Bordeaux (33).
www.bassins-lumieres.com