Que serait le paysage de la bande dessinée français sans le génie de Pierre La Police ? Un truc d’une tristesse sans nom. À quoi ressemblerait une bonne soirée de lecture devant l’âtre, pipe de bruyère au bec, verre de calva posé sur le guéridon, sans Top télé maximum, Nos meilleurs amis et l’acte interdit, Traumavision, Les Mousquetaires de la résurrection, ou encore Science Foot ? C’est bien simple, depuis son arrivée, à la fin des années 1980, par le truchement du fanzinat et l’indéfectible soutien de la librairie et galerie Un regard moderne, le type a plié le game et renvoyé la concurrence à ses romans graphiques pour intellos pâlichons.

Mythe parmi les mythes de l’auteur, Les Praticiens de l’infernal ont longtemps fait les beaux jours des Inrockuptibles. Aussi, quel bonheur à nul autre pareil de retrouver le toujours pondéré Fongor Fanzym aux côtés de Chris, Félicien et Bégonia (alias « La longue main ») Thémistecle, légendaire fratrie d’inégalables justiciers, capillairement irréprochables.

Dans, ce troisième volume, nos merveilleux héros des temps nouveaux se retrouvent plongés dans l’atmosphère apocalyptique d’un film catastrophe : partout, dans le monde, d’inexplicables séismes se déclenchent, provoquant l’effroi et la consternation, sans parler de ce festival de fromages – où le public peut apercevoir des pâtes molles de Fribourg – littéralement englouti. Ailleurs, la destruction de la cité d’Héraklion entraîne une hécatombe de pizze… L’horreur. Intentionnelle selon le sagace Fongor, qui, grâce à son fameux classeur, ne tarde pas à déterminer l’origine de ces drames criminels. Entre-temps, l’infortuné Félicien se retrouve appareillé en raison d’un sifflement nasal, traité au Brésil ; l’occasion pour lui de faire parler ses pouvoirs en mystifiant une foule hostile avec une apparition de personnages bibliques.

Il sera également question du maléfique Pépé magnétique, de onze ingénieurs exposés à des buées d’acide préospore, de l’école du sang, d’un groupe de démolition, du Docteur Juge, de Madame Ganglioni, de bagarres torse nu et d’un catalogue de tables basses.

« J’ai des mouches à l’intérieur de moi. »

Putain de chef-d’œuvre. Tidal van Pfaffli

Les Praticiens de l’infernal vol.3
Perpétrations punitives et dépressions basaltiques, Pierre La Police
Cornélius, collection Raoul. Cette sortie s’accompagne de la réédition du premier tome, indisponible depuis plus de quatre ans.