JEAN-LOUIS MURAT Et revoilà fringant, à 70 printemps, le Neil Young de Chamalières, La Vraie Vie de Buck John glissée dans la gibecière. « Traverser la France », dit-il.

À Naples, face à la monumentale piazza del Plebiscito, se dresse le majestueux palais royal, dont la construction commença en 1600. Durant le royaume des Deux-Siciles, il faisait partie des quatre résidences royales des Bourbons. Entre 1806 et 1815, Joachim Murat et Caroline Bonaparte lui conférèrent un nouveau lustre en le décorant d’éléments néoclassiques issus du palais de Tuileries. En 1888, Humbert Ier ordonna que les niches extérieures de sa façade soient occupées par de gigantesques statues des rois de Naples, dont Joachim Murat à l’entrejambe fort généreux…
Jean-Louis Bergheaud n’a peut-être jamais rêvé de châteaux en Espagne, régnant sereinement sur le col de la Croix-Morand, mais depuis Taormina (2006), on devine son humeur transalpine, à peine cachée par le diptyque Il Francese (2018)/Innamorato (2019). Et on ne choisit pas comme alias celui du beau-frère de Napoléon Ier, cavalier au panache légendaire, par hasard ou dépit. Allons !
40 ans de carrière, près d’une trentaine d’albums studio, une demi-douzaine de live, des chansons pour Mylène Farmer ou Jeanne Moreau, et, plus que tout, un répertoire pour lequel plus d’un roitelet occirait père et mère sur-le-champ.
Version boisée en Tony Joe White du Massif central (avec ou sans Delano Orchestra) ou bien bougnat bougon moulinant revêche son DX7, on va voir Murat comme on va à confesse : l’âme noire et tourmentée puis le coeur apaisé. Souhaitons qu’il croise enfin le fer et la route de Mustang. Entre Auvergnats, faut s’entraider.

Marc A. Bertin

Jean-Louis Murat,
jeudi 3 mars, 20h30, L’Avant Scène, Cognac (16).
avantscene.com
vendredi 4 mars, L’Entrepôt, Le Haillan (33).
www.lentrepot-lehaillan.com
samedi 12 mars, Espace culturel du Crouzy, Boisseuil (87).
www.boisseuil87.fr