Ancienne moitié du duo déviant synthétique Violence Conjugale, Plimplim s’est enfin affranchi de son turbulent partenaire après deux longs formats convoquant les fantômes les plus glaçants de l’EBM.

Disponible depuis début février, And Then (Plaisir d’offrir Records), premier effort en solitaire, tutoie les zones troubles de l’ambient, de la musique pour films imaginaires et autres paysages sonores post-apocalyptiques.

Associé à Stefane Cales aux images, ce fan hardcore de Martin L. Gore et de Welsh Corgi Pembroke développe une espèce de concert/cinéma, ou de film en musique. Selon les partenaires en crime : « Des collages électroniques ambient et shoegaze pour quelques images en mouvement, visions concrètes hantées par les restes d’un monde presque éteint. »

Ne reculant devant aucun sacrifice et avec l’aide de l’association MundArt, Plimplim célèbre sa nouvelle vie à l’occasion d’une release party le 21 février sur la scène de la Maison Bourbon à Bordeaux.

Plimplim + Franco Divine + Zeugma, vendredi 21 février, 20h, Maison Bourbon, Bordeaux (33).
www.facebook.com/events/202333540940764/

And Then (Plaisir d’Offrir Records)

Plimplim, sa vie, son œuvre :

https://plimplim.bandcamp.com
https://soundcloud.com/plimplim
https://www.facebook.com/Plimplim-112077825524726/