François Dilasser ©Xavier Dubois

Formé par l’observation d’artistes qui l’ont marqué – Bissière, Paul Klee, Picasso, Rembrandt ou encore Philip Guston –, et par une pratique régulière du dessin depuis l’enfance, François Dilasser décide de se consacrer pleinement à son art à partir de 1970. Ses travaux sont alors caractérisés par l’organisation de formes dans l’espace du tableau, un espace tantôt clos sur lui-même tantôt ouvert, oscillant entre la géométrie et une perspective plus classique. Ces formes, selon l’artiste, adviennent, ne résultant pas d’une recherche particulière : «J’aime quand les formes surgissent au cours du travail. […] que le coup de pinceau fasse naître une forme que je n’avais pas prévue… la vie qui se manifeste. »

« Le bruit de nos vies », François Dilasser
Jusqu’au dimanche 13 novembre, Espace Paul Rebeyrolle, Eymoutier (87)
www.espace-rebeyrolle.com