NUITS ATYPIQUES – Fidèle à son crédo « singularité artistique, diversité culturelle et linguistique », la manifestation itinérante en Sud Gironde joue cette année encore la carte de l’éclectisme et de la pluridisciplinarité.

Elles ont beau entamer leur 31e édition, les « Nuits » ne changent en rien leur fastueux programme : concerts, spectacles, bals trad, projections de documentaires, danse, rencontres, débats, conférences, paroles d’artistes, stages, masterclasse et (re)découverte du territoire…

Dès le 2 juillet, à Saint-Macaire, belle rencontre entre Ruşan Filiztek, l’un des plus jeunes et éminents représentants de la musique traditionnelle kurde, et Sylvain Barou, captivant flûtiste breton. Le lendemain, toujours à Saint-Macaire, Exode, performance signée par la compagnie néo-aquitaine Les Parcheminiers.

Les 8 et 9 juillet, on enfile ses plus beaux habits et on chausse ses meilleurs souliers pour aller fouler le parquet de la salle des fêtes de Villandraut à la faveur de deux bals trad accueillant le duo Montanaro-Cavez, Mbraia, La Vesina et Groove Factory. Le 10 juillet, toujours à Villandraut, mais dans l’enceinte du château, concerts sous les auspices de l’inspiration patrimoniale avec Saraï, Valentin Clastrier et la légende Artus.

Le 13 juillet, au cercle ouvrier de Saint-Symphorien, le duo Aguamadera, soit les Argentins María Cabral et Marco Grancelli, pour une excursion entre joropo vénézuélien, chacarera argentine et valse péruvienne.

À ne pas manquer, le 16 juillet, la venue du Trio Zéphyr en l’église de Cazalis. Puis, le 23 juillet, aux Carmes, à Langon, finale en beauté avec le Trio Joubran, habitué du festival depuis 2002, qui fête à l’occasion ses 20 ans de carrière avec un concert historique, anthologique et exceptionnel, en format sextet.

Les Nuits Atypiques
Jusqu’au samedi 23 juillet, Sud Gironde (33)
www.nuitsatypiques.org