SAMUEL FOSSO

L’église Saint-Martial accueille Black Pope, une oeuvre colossale, haute de deux mètres, représentant un pape noir. De quoi booster l’ambiance des messes dominicales.

Nathalie Troquereau

Samuel Fosso est de ces artistes transformistes qui fascinent. Tantôt Mao Zedong, tantôt Angela Davis, Malcolm X ou bien Léopold Sédar Senghor, le photographe camerounais fait de son corps sa matière première et de l’Histoire sa muse. 

Avec Black Pope, il innove et se lance dans l’art prédictif. « Pour lui, le prochain pape sera noir », déclare Guy Lenoir, directeur artistique de l’association Mc2a. Toutefois, pourquoi ne pas installer cette pièce dans un musée ? Samuel Fosso est exposé à la Tate de Londres, au MoMa à New York et à Beaubourg ; de quoi s’interroger sur le choix d’une telle installation à Bordeaux. Guy Lenoir confie qu’avec l’artiste et le curé de la paroisse, ils se sont amusés à imaginer cette immense photographie d’un pape noir à Bordeaux, ville au lourd passé négrier, dans une église construite huit ans seulement avant l’abolition de l’esclavage, elle-même située dans l’ancien quartier où résidaient les marchands d’esclaves. Un lieu qui prend alors tout son sens. « En déplaçant l’art des musées, on retrouve aussi sa fonction première. Le nomadisme a ses vertus. Ici, les gens qui entrent découvrent soit une église, soit un artiste. Il se passe quelque chose. Quand on a installé l’oeuvre, la femme de ménage n’a pas compris ! Nous lui avons expliqué, ça l’a émue, puis elle a voulu poser devant et prendre une photo d’elle avec le pape. C’était très beau », se souvient Guy Lenoir. 

Comme il est aussi rare que l’Église accueille de l’art contemporain que Samuel Fosso expose à Bordeaux, alors, entrez en tentation.

Black Pope, Samuel Fosso,
jusqu’au lundi 23 septembre, église Saint-Martial, Bordeaux (33).
Entrée libre les mardis, jeudis et samedis, de 15h à 19h.
Nocturne et projection de la série Black Pope sur la façade de l’église, samedi 6 juillet.
Table ronde « Art et censure », lundi 9 septembre, 18h30.
Dévernissage avec la chorale Voix d’Afrique de Bordeaux, lundi 23 septembre, 18h30.
www.web2a.org