THE NOTWIST – Le groupe allemand, explorateur élégant des marges possibles de l’indie pop, se produit à Biarritz et à La Rochelle. Iconique et onirique.

En quoi les Allemands sont-ils bons ? La pertinence de la réponse dépendra du lieu où sera posée la question, de l’heure et de la qualité de votre cercle social. Vous plongerez ou bien dans l’unisson, ou bien dans la consternation, selon qu’il vous sera répondu : la poésie romantique, le döner kebab, le porno hard, le tri des déchets ou les grosses cylindrées.

THE NOTWIST II

Nous vous proposons une réponse valable : les Allemands sont bons en krautrock. Et comme nous savons que nous avons quitté les années 1970, pensons au krautrock non pas comme canon figé mais comme héritage, comme style possiblement toujours réinventé.

Au hasard : celui de The Notwist. Singulier groupe que celui des frères Markus et Micha Acher, qui, à la charnière du nouveau siècle, évolua du hardcore grunge à l’indie electronica post-rock, avec au passage la vague promesse de devenir quelque chose comme le nouveau Radiohead.

C’est précisément le troisième homme, Martin Gretschmann, le claviériste responsable de cette mutation, qui les avait quittés en 2015, poussant The Notwist à une longue hibernation. À la faveur de son dernier album en date, Vertigo Days (2021), The Notwist avait punaisé de nouveau son nom sur la carte, fort de son mix d’expérimentation tranquille, de piano spectral, d’ambiant onirique, de percus hypnotiques, de motorik groovy et d’irrésistibles mélodies pop. The Notwist est à voir en concert : une recommandation adressée au public en recherche de sérénité et d’originalité.
Guillaume Gwardeath

The Notwist + Evening Hymns, jeudi 3 novembre, 20h30
Atabal, Biarritz (64). www.atabal-biarritz.fr

The Notwist+ Heimat + Daniel Paboeuf Solo, vendredi 4 novembre, 20h
La Sirène, La Rochelle (17). la-sirene.fr