POUCE !

De la danse contemporaine pour les enfants ? Exactement. Qui mieux que les enfants pour plonger sans aucun a priori dans les spectacles où le corps et le mouvement occupent toute la scène ? Passage en revue sous forme d’abécédaire de la programmation.

A-Âme d’enfant
Comment garder une âme d’enfant ? Voilà bien une question d’adulte ! C’est celle que se pose le chorégraphe Yuval Pick dans Future Now, spectacle insolite, loufoque et plein d’humour, comme Cabane, de Lionel Bègue, pièce sur la fratrie. Pour qui douterait que l’âme d’enfant survive passé 10 ans, il faudra aller voir Oli Park, la toute nouvelle création de Gilles Baron sur l’adolescence.

B-Bricolo
Des amas de tissus, quelques bouts de bois et apparaît une maison, une cabane, un voyage… Chorégraphes et scénographes ont l’art de créer des images drôles, émouvantes ou percutantes. Mais qui sont les rois et reines de la bricole de cette édition ? Sur le podium cette année nous placerons les constructeurs avec lequel Julie Nioche conçoit Une échappée, la scénographie de récup de Tidiani N’Diaye, et Marc Lacourt, dont les titres de spectacles sont en soit des collages improbables (Pourquoi un arbre est une poule) et ses créations de petits bijoux sensibles et généreux.

D-Danser
Évidemment.

G-Grands
Vos enfants ont plus de 6 ans ? Cabane de Lionel Bègue, Salti (voir T-Tarantelle), Entordu ou Future Now de Yuval Pick sont faits pour eux. S’ils sont encore plus grands, ne manquez pas (La Bande à) Laura, réinterprétation de L’Olympia, tableau de Manet. Gaëlle Bourges tisse d’étroits liens entre peinture classique et danse contemporaine, que ce soit pour enfants ou adultes, avec toujours intelligence et brio.

M-Maternelle
Votre enfant a entre 3 et 5 ans ? Voici les propositions artistiques du festival qui sont toutes conçues pour cette tranche d’âge : Wonderland de Sylvain Huc revisite l’histoire d’Alice au pays des merveilles ; Une échappée de Julie Nioche invente un imaginaire pop et joyeux. Moi, ma chambre, ma rue est un magnifique voyage dans le Mali personnel et attachant de Tidiani N’Diaye. Et la pépite signée Marc Lacourt avec Delphine Perret (Voir B-Bricolo).

O-Oléron
La 11e édition du festival Pouce ! prend ses aises : depuis le centre des opérations qui reste La Manufacture-CDCN, le festival se faufile partout, jusqu’à La Rochelle et même sur l’île d’Oléron !

P-Partager
Le samedi après-midi, le festival prolonge l’expérience par des ateliers pour être partagés, entre parents et enfants. Et gratuits.

S-Sagesse populaire
S’il fallait retenir un dicton de cette édition, on choisirait « Mieux vaut partir d’un cliché que d’y arriver », le titre du one-man-show vidéo-chorégraphique de Sylvain Riéjou. À consommer sans modération.

T-Tarantelle
Au Moyen Âge, au sud de l’Italie, un village entier fût attaqué par des araignées venimeuses dont on soignait les piqûres par une danse accompagnée de tambourins tonitruants : la tarentelle. Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna racontent dans Salti les effets contagieux de la danse : peu importe qu’on soit ou non malade, ce qui compte c’est l’élan fougueux, vivifiant qui chasse la tristesse et l’ennui. Et c’est ce que l’on attendait de 2022 !

POUCE ! Festival danse jeune public en région Nouvelle-Aquitaine,
du 1er au 11 février.
www.lamanufacture-cdcn.org