MOGWAI – En près de trente ans de carrière, la légende de Glasgow n’a jamais déçu. Date unique
(et immanquable) en Nouvelle- Aquitaine au Krakatoa.

C’est une histoire tout à la fois banale et exceptionnelle. Fils du dernier constructeur de télescope d’Écosse, Stuart Braithwaite, en délicatesse avec l’école, nourrit rapidement un insatiable appétit pour une certaine scène alternative – The Jesus & Mary Chain, My Bloody Valentine, Sonic Youth –, le poussant même à se déguiser en fille pour dissimuler son visage poupin afin d’accéder aux concerts…

Épaulé par Dominic Aitchinson et Martin Bulloch, il se lance sans grand succès sous alias Pregnant Nun (hum) avant de fonder, en 1995, Mogwai et de publier un premier single Tuner/ Lower en 1996. Repéré par le regretté John Peel, le groupe suscite une curiosité dépassant les frontières d’Alba ; Summer se retrouvant distingué Single of the Week par le NME. 1997, déflagration dans le paysage post-rock et affiliés : Mogwai Young Team rebat toutes les cartes et se pose accessoirement comme l’un des premiers albums les plus fulgurants qui soit.

Depuis, Mogwai a publié 9 autres albums, 4 compilations (dont l’indispensable Government Commissions : BBC Sessions 1996-2003), 2 albums de remixes et 7 bandes originales (où se distinguent Zidane : A 21st Century Portrait, Les Revenants, Atomic). Surtout, pour une formation instrumentale, on ne compte plus le nombre d’hymnes définitifs (2 Rights Make 1 Wrong, Hunted by a Freak, I’m Jim Morrison I’m Dead, My Father My King, Heard About You Last Night, Auto Rock devenu légendaire grâce au flair de Michael Mann). Quant à Stuart Braithwaite, il publie, le 1er septembre, ses mémoires, Spaceships Over Glasgow
MAB

Mogwai
Samedi 14 mai, 20h30, Krakatoa, Mérignac (33)
krakatoa.org