BORDEAUX ROCK

Du 9 au 12 mars, la 18e édition du festival investit les scènes, des minuscules aux plus grandes, pour délivrer son lot de riffs et de larsen des grosses pointures aux petits groupes.

Trois grosses soirées à la salle des fêtes du Grand Parc succéderont au traditionnel premier jour du festival où une multitude de locaux offrent un parcours musical dans la ville. Mercredi 9 mars, tout débute à la bibliothèque Mériadeck avec Nexus, proposé par Studio Matière Noire, un concert hybride fait d’un film, de musique et de performance.
Puis, moins propret, en grugeant deux arrêts de tram, direction l’Athénée libertaire, pour la soirée de lancement de Decade de Courtney & The Wolves, accompagné de The Big Idea pour du garage grunge annoncé comme branleur, urgent et sincère.
Ensuite en route pour la fournaise de la rue de Pessac, au Lucifer, où Stoner Bud’s et Noirset proposeront deux faces du punk, garage et post. Après on revient vers les quais au Central Do Brasil avec la carte blanche confiée à Medusyne : electroclash de M3C et kawaii pop de DJ Donna. Enfin, en passant par les Capus, on termine cours de l’Yser, à L’Avant-Scène, avec Équipe de foot et leur indie rock catchy et prometteur.
La suite est plus classique. Trois beaux plateaux avec trois artistes, et de quoi sustenter les appétits les plus variés. Cela démarre jeudi 10 avec Thurston Moore Group ; l’ancien leader des Sonic Youth, toujours aussi fringuant, est resté sur une pop noise digne de 1994. Avec eux, Bad Nerves plus toniques dans leur garage punk, et nos chouchous et gloires locales, Kap Bambino dans des tonalités emo electro ou electremo selon qui a le lead entre Caroline Martial ou Orion Bouvier.

Chocolat Billy


Vendredi 11 mars, tête d’affiche : Shame, actuellement dans une grosse tournée dans près de 15 pays, qui poseront leurs amplis aux côtés de Nasty Joe, et des succulents Chocolat Billy, prolixe en improvisations sur des bases pop noise lo-fi.
Samedi 12 mars, clôture et double programme avec, toujours à la salle des fêtes du Grand Parc, la triplette Pete Doherty & Frederic Lo, Jack Ernest et Handy Curse (oui écrit comme ça on a l’impression qu’ils sont 4), puis à l’i.Boat pour Cabaret Nocturne, 45 Tours Mon Amour et Charles Prat jusqu’au bout de la nuit.

Søren Larsen

Bordeaux Rock,
du mercredi 9 au samedi 12 mars, Bordeaux (33).
bordeauxrock.com

Handy Curse