Deux robots jouent à un jeu vidéo, un autre fait état des émotions de son créateur ; un texte est créé par un logiciel, un second en direct par un algorithme ; plus loin des dessins dévoilent des mécaniques imaginaires et les dialogues d’un film ont été générés par une intelligence artificielle… Les pièces conçues par l’artiste Fabien Zocco et exposées au sein de l’Agence Captures racontent les relations qui se tissent et les pièges qui se tendent entre les langues, cultures ou émotions des humains et leurs techniques. C’est précisément quand, dans l’espace d’exposition, l’oeuvre est activée qu’elle se crée… et qu’elle nous pousse à questionner : qui de la machine ou de l’humain est l’auteur de la machination ?

Séréna Evely

« Furtifs #1 / Machinations », Fabien Zocco, jusqu’au dimanche 30 août, Agence Captures, espace d’art contemporain, Royan (17).
www.agence-captures.fr