LES ALLÉGORIES – Du 6 au 14 avril, le festival de création étudiante fête sa 10e édition, à l’Université de Bordeaux Montaigne, et s’engage à lutter contre les violences sexistes.

échantillon de la vidéo de Bérangère Laplace
échantillon de la vidéo de Bérangère Laplace

Une silhouette androgyne apparaît sur fond gris, poitrine et taille comprimées par un rouleau de scotch. En sous-titre, la mention suivante : « Échantillon de la vidéo, Bérangère Laplace, étudiante en 3e année de licence d’arts plastiques à l’Université de Bordeaux Montaigne ». Une vidéo de 30 minutes, qui alerte sur les canons esthétiques imposés par le patriarcat depuis des décennies. Ce film, volontairement sans nom (Sans titre 2, comme un 2e essai), sera projeté le 12 avril, à la Maison des arts. Une projection parmi les 20 réalisations présentées dans le cadre du festival. Thème phare 2022 et syndrome d’une époque : les violences sexistes, transphobes et homophobes. Plus d’un quart des travaux s’y rapportent. Comme l’installation sonore intitulée Jeunes, trans, queers d’Heiata Julienne-Ista ou encore la peinture de Callista Glickmann, Nous, vous, ils, elles, iels, exposée à la Maison des étudiants.

Homme/femme en trans

Androgyne d'Angélique Dodeman
Androgyne d’Angélique Dodeman

Une leçon, une consultation, des observations, c’est à tout cela que s’exposent les personnes transgenres. Victor Ducassous l’a bien compris. L’étudiant en théâtre en a même conçu une performance, illustrée par une photo psychédélique qui rappelle les années 1970. Observations du corps ouvre donc le débat sur l’émancipation identitaire et sera jouée le lundi 11 avril, à 18h45, dans la salle d’exposition de la Maison des arts.  

En parallèle à la transsexualité, les violences faites aux femmes seront également évoquées. Comment se reconstruire après avoir subi un viol ou des agressions ? C’est ce que tentera de présenter Julia Poiriez à travers des photos. Des images corporelles, tatouées de slogans, seront animées par les témoignages de victimes, repris par des comédiens et comédiennes. Histoire d’abus, bande dessinée signée Pauline Baudens, sera exposée à la Maison des étudiants.
Chloé Maze

Les Allégories, du 6 au 14 avril
Université Bordeaux Montaigne, Pessac (33)
www.u-bordeaux-montaigne.fr