LES MOTS PASSANTS. Initié par Astrolab, le festival de littérature Jeunesse se tient du 18 au 19 mars dans le quartier de Belcier, à Bordeaux. 

Deux jours pour lire, écrire, voir, écouter, rencontrer des auteurs, des autrices, des illustrateurs, des illustratrices de littérature jeunesse, tel est le programme de la 4e édition de la manifestation bordelaise. La salle Son-Tay, au cœur du quartier bordelais de Belcier, s’ornera des créations des élèves de l’école Ferdinand Buisson. Pendant toute une année, CE2, CM1 et CM2 ont travaillé avec des artistes pour mettre au point leurs propres créations autour du thème des « Jungles urbaines », retenu cette année. « Certains ont été accompagnés par un illustrateur pour réaliser une bande dessinée, Fleur & cie. D’autres ont composé quatre morceaux MAO [Musique Assistée par Ordinateur, NDLR] avec l’aide du musicien Marc Delmas », précise Christophe Pon, responsable de la structure du festival. 

Du kamishibai au cyanotype

Fleur & cie sera présentée sous la forme d’un kamishibai, petit théâtre en bois japonais, reliant des planches illustrées. Les morceaux de musique donneront lieu à un concert vendredi soir. Et un parcours d’aventurier, rassemblant les dessins cyanotypés des enfants, sera exposé. 

Les auteurs et illustrateurs des associations Croc en jambeLa Cabane éclairée et Artilus animeront des ateliers autour de la bande dessinée, de la phyto-philosophie. Un théâtre d’ombre dévoilera ses mouvances et ses jeux de formes. À noter également la présence de libraires : La Machine à lire et la Librairie du Contretemps. Et aussi l’association Alice, qui fait découvrir la littérature jeunesse par ses lectures offertes. 

Les Mots passants 

« On a choisi ce nom déjà pour le jeu de mots avec l’écrivain Guy de Maupassant, mais aussi pour faire référence au territoire sur lequel nous sommes présents. Le quartier Belcier est situé juste derrière la gare. D’où l’idée de passage, de déplacements. Et puis, c’est un quartier en plein réaménagement », confie Christophe Pon.

Jungles urbaines 

« Encore un clin d’œil à notre quartier, où minéralisation et végétalisation sont au cœur des débats. Et puis on souhaite faire allusion aux mauvaises herbes. Les mauvaises herbes, au sens propre et au sens figuré. J’ajouterai que nous sommes satisfaits d’avoir créé ce festival sur un territoire un peu éloigné de ces possibilités-là, un peu éloigné des livres, des opérateurs culturels. C’est un public peu habitué à ce genre de propositions que nous accueillons. »

Chloé Maze

Les Mots passants 
Vendredi 18 mars, 16h-20h, samedi 19 mars, 10h-18h
Salle Son-Tay, Bordeaux (33).
www.astrolabelcier.fr