Le plateau 100 % electro avec des DJ internationaux, au cœur de l’été, c’est dans le cadre prestigieux de la Corderie royale à Rochefort.

Le livre d’or force le respect : Steve Aoki, Benny Benassi en 2015 ; David Guetta, DJ Snake, The Avener, Étienne de Crécy en 2016 ; Don Diablo, Afrojack, KSHMR et Garmiani en 2017.

Un changement de nom, un changement d’équipe, et tout repart sur les chapeaux de roue : Steve Angello, Fakear, Nervo, French 79, Azur et Nhyx, Stephan Bodzin, Lost Frequencies, Tropkillaz, Purple Disco Machine, Popof, Julian Jeweil, le duo Bon Entendeur, Dustycloud, Feder, Oxia B2B, Sam Paganini, Thylacine, Worakls Orchestra, Ofenbach, Mandragora, Mercer, Henri PFR, Vini Vici, alove et R3HAB…

Le festival continue de prendre de l’ampleur, tutoyant une fréquentation de 20 000 personnes avant la pandémie, qui n’aura heureusement pas sa peau grâce à cette inespérée version Reload en 2021. Aussi, cette année, l’appétit est intact et c’est peu dire : Nina Kraviz (LA superstar sibérienne) ; Boris Brejcha (l’Allemand connu pour son port du masque pour le moins baroque depuis un voyage au Brésil est attendu comme le Messie après deux ans d’absence) ; Timmy Trumpet (le trompettiste australien) ; Malaa (grand habitué des tournées Pardon My French) ; Venga (résidente du R2 Marseille, signée sur l’étiquette House Call Records de Dr Fresh) ; Gioli & Assia (le duo italien en vue) ; Vladimir Cauchemar (beatmaker pour Lomepal, Roméo Elvis, Orelsan, Joke) ; Makoto San (quatuor masqué maître ès bambou) ; Citadelle (l’énigmatique duo parisien qui monte) ; Mezerg (l’inventeur du piano boom-boom) ; QQUN (lyonnais variété) ; Ki Yera (l’Ukrainienne est la dernière recrue du label français Family Piknik) ; Mozaik (prometteuse fratrie bordelaise) ; Di Bosco (EDM made in Normandie). Extase ? Oui.

Stereoparc
Du vendredi 22 au samedi 23 juillet, Corderie royale, Rochefort (17)
stereoparc.com