PYRÉNÉES Couple d’artistes, Marie Bruneau et Bertrand Genier ne cessent de sillonner les Pyrénées à la recherche des sites ayant inspiré une production artistique.

Emportés depuis de nombreuses années par la fièvre pyrénéenne, les designers graphiques et marcheurs Marie Bruneau et Bertrand Genier avaient effectué une première traversée des Pyrénées et conçu un premier livre, sorti en 2012 [Marie Bruneau et Bertrand Genier, 55 jours. Une traversée des Pyrénées de l’Atlantique à la Méditerranée, Cairn, 2012]. 

Une seconde expédition, qui consistait à effectuer une série de coupes du nord au sud des Pyrénées, avait, elle aussi, donné naissance à un ouvrage [Marie Bruneau et Bertrand Genier, Passages, les Pyrénées du nord au sud et réciproquement, Cairn, 2014]. 

Partis pour concevoir un troisième livre, le duo avait eu une nouvelle idée : « interroger la montagne et l’art ; la montagne par l’art ; l’art par la montagne ». Mais tout s’est enchaîné et le livre, récemment sorti, s’étoffe de quatre expositions. Sous l’impulsion notamment de Claire Jaquet, directrice du Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA, qui remarque que plusieurs oeuvres sélectionnées pour le livre sont présentes dans les collections du Frac, Ici commence le chemin des montagnes devient un cycle mené aux côtés d’institutions régionales. Le Bel Ordinaire, la Maison de la montagne et le musée des Beaux-Arts palois ainsi que le Musée pyrénéen de Lourdes répondent alors présents et coproduisent les expositions.

Les designers-marcheurs choisissent 25 oeuvres artistiques au sens large (oeuvres, cartes, objets de design, etc.) et établissent un protocole : enquêter autour de chaque oeuvre en se rendant à l’endroit où l’artiste l’a pensée. « Sur le terrain, nous nous sommes demandé si l’oeuvre nous transmettait d’autres choses quand on ne la voyait pas dans un musée mais dans l’espace où elle a été initiée, quand on se confrontait à ce qu’on peut se représenter de l’expérience de l’artiste, en essayant de comprendre ce qu’il ou elle a pu imaginer à son époque », explique Marie Genier. 

Cerf proto-historique dessiné dans une grotte de la Sierra de Guara par un artiste inconnu, cercle de pierres créé par Richard Long en 1991, petit tableau de Rosa Bonheur inspiré par un voyage à Cauterets… 25 récits, 25 oeuvres précédemment disséminées en France, sont ainsi exposés. Les « Commencements », visibles à la Maison de la montagne de Pau jusqu’à la fin de l’été, laisseront place aux « Paysages » du musée des Beaux-Arts de Pau et aux « Campements » du Musée pyrénéen de Lourdes. Au premier trimestre 2021, « Ha, Pyrénées » fermera la marche au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA, dont provient au moins une oeuvre de chaque exposition. 

Les expositions, imprégnées de chaque lieu, se visitent librement ou sur rendez-vous en présence des concepteurs ; elles trouveront par ailleurs un écho cet été et à l’automne prochain, lors de 5 sorties en montagne organisées et menées par Marie Bruneau et Bertrand Genier. « L’objectif est de voir l’art dans un musée et d’aller ensuite la chercher dans la montagne, ce qui permet une autre lecture. Il se passe forcément quelque chose : notre regard s’ouvre et se complexifie d’avoir été nourri par cette oeuvre ; c’est une belle façon de regarder et de se poser la question : “À quoi l’artiste s’est-il confronté ?” »

Séréna Evely

Photo : Richard Long, River and Mountain Circle, 1991

« Ici commence le chemin des montagnes »,

« Commencements »

jusqu’au lundi 31 août, Maison de la montagne, Pau (64), 

« Campements »,du vendredi 10 juillet au samedi 31 octobre, Musée pyrénéen, Lourdes (65), « Paysages »

du vendredi 23 octobre au dimanche 31 janvier 2021, musée des Beaux-Arts, Pau (64), 

« Ha, Pyrénées »

premier trimestre 2021 au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA.

Le livre Ici commence le chemin des montagnes est disponible en librairie.

fracnouvelleaquitaine-meca.fr/

belordinaire.agglo-pau.fr/

lamaisondelamontagne.org/