THIS IS THE KIT Discrète figure de la scène indépendante anglaise, Kate Stables continue de savourer la juste reconnaissance de son précieux artisanat.

On se pincerait presque pour le croire, pourtant la native de Winchester (capitale du comté de Hampshire) est entrée dans la carrière au début du siècle. S’il serait abusif de dire qu’elle accompagne depuis lors le quotidien des oreilles férues de délicatesse, encore faut-il rappeler que cette musicienne accomplie (guitare, trompette) a patiemment fait ses armes, rencontrant au passage quelques figures essentielles à son projet telles que Rozi Plain ou Jesse D. Vernon.
Hâtivement qualifiée neo-folk voire post-folk, Kate Stables a d’abord séduit l’intransigeant John Parish, producteur notamment d’une certaine P.J. Harvey. Encore une rencontre, tiens, fruit de ses pérégrinations, Bristol ou Paris au hasard. Nonobstant ce départ sous de favorables auspices, long fut le chemin vers la reconnaissance, critique comme publique. Ainsi, la suite, Wriggle Out the Restless (2010), ne sut exaucer les belles promesses.
Finalement, Bashed Out, troisième format long, publié en 2015, remporta les suffrages et l’assentiment. Faut-il y voir l’entregent d’Aaron Dessner (The National) qui convia à l’enregistrement son frère Bryce, Matt Barrick (The Walkmen), Benjamin Lanz, Thomas “Doveman” Bartlett… On ne saurait mieux rêver puisque s’en suivirent des tournées en ouverture de The National, Iron & Wine ou Sharon Van Etten.
Dix ans après ses débuts, imperturbable face aux modes et autre risqué goût du jour, Stables retrouve Parish, à Bristol, et signe Moonshine Freeze pour le compte de la mythique étiquette Rough Trade. Poursuivant opiniâtre son sillon, elle a livré, l’an dernier, avec Off Off On, un de ses disques les plus intimes, composé largement sur la route, diffusant une impression de flottement et d’introspection. Vivement l’automne.

Marc Bertin

This Is The Kit + invité,
samedi 25 septembre, 20h30,
Le Rocher de Palmer, Cenon (33).
lerocherdepalmer.fr

This Is The Kit + Rüdiger,
dimanche 26 septembre, 17h, Sare (64).
www.atabal-biarritz.fr