ORCHESTRE DE CHAMBRE DE NOUVELLE-AQUITAINE
Trois personnalités musicales de premier plan, deux œuvres phares et une création détonante, la formation signe à Poitiers une rentrée ébouriffante.

Son chef, le pianiste Jean-François Heisser, nous le confirmait l’an dernier dans ces pages : l’Orchestre de chambre de Nouvelle-Aquitaine tutoie l’excellence. Et, à cet égard, son prochain concert au TAP a valeur de manifeste, qui convoque un brelan d’artistes épatants autour de trois œuvres qui ne le sont pas moins.

Sous la baguette du chef d’orchestre Pierre Bleuse, récemment nommé directeur musical du prestigieux festival Pablo Casals de Prades, se succéderont ainsi deux solistes de choix : le pianiste Cédric Tiberghien et le violoncelliste Jean-Marie Trotereau. Le premier, dans le lyrique et pyrotechnique Concerto n°2 de Camille Saint-Saëns (1868) ; le second, dans une nouvelle œuvre absolument passionnante, récemment lauréate du concours Île de création lancé par l’Orchestre nationale d’Île-de-France, couronnant des miniatures radiophoniques de moins de cinq minutes : inspirée des mondes fantastiques du romancier H.P. Lovecraft, Mythes, œuvre du compositeur Julien Giraudet (33 ans), est une partition haletante de bout en bout, gorgée d’harmonies surprenantes et de palpitants alliages de timbres, qui agit comme la bande-son d’un film fantastique imaginaire…

Point d’orgue de cette soirée : la magnifique Symphonie n° 3 de Johannes Brahms (1883), autre tube du répertoire (remember Baby Alone in Babylone de Gainsbourg/ Birkin). Une soirée haute en couleur, à ne pas rater ! 
David Sanson

Orchestre de chambre de Nouvelle-Aquitaine, direction Pierre Bleuse,
mardi 12 octobre, 20h30, auditorium TAP, Poitiers (86). www.tap-poitiers.com