ZINES EN STOCK par la Fanzinothèque – Fanzines, autoédition et presse parallèle en Nouvelle-Aquitaine. En partenariat avec La Fanzinothèque de Poitiers. Peu de fanzines actuels défendent les cultures cold, goth, indus ou post-punk.

Le punk, le rock ou le metal, ainsi que leurs dérivés ça oui, c’est une constante, malgré la baisse globale du nombre de zines musicaux. Mais les musiques cold et goth, moins, en témoigne notre catalogue où le nombre d’entrées chute à partir de 1995, et plus encore à partir de 2001.

Comme nombre de contre-cultures, nées dans les 1970 et 1980, l’émergence de la scène goth est inextricablement liée au fanzinat. Ainsi, jusque dans les années 1990, amateurs et amatrices avaient le choix, avec, par exemple, Gothic Chapter, Cabaret, Espoirs éphémères, Morsure, Rose noire ou encore Le Miroir d’encre, et tant d’autres. Or, avec les années 2000, cette esthétique sombre et romantique, jusque-là cantonnée à un public averti, sort de sa niche et s’ouvre au grand public ; paradoxalement, malgré les succès mondiaux de Matrix et Marilyn Manson (et sans doute l’arrivée d’Internet), le fanzinat goth s’évapore comme Dracula au soleil. Pour autant, cette culture n’a pas disparu, loin s’en faut ! Écartelée entre les tendances les plus dark des musiques metal et electro, elle reste bien vivace.

Ainsi, reste-t-il un fanzine qui, tapi dans l’ombre, continue à prendre la plume pour défendre la culture corback. C’est pourquoi il était plus que temps de saluer le travail de Clément Marchal, Valéry Roché et Frédéric Juille – instigateurs du zine consacré à la musique des catacombes –, qui célèbre son 77e numéro : Twice.

Basé en Charente, ce trimestriel (dont les 10 premiers numéros s’appelaient Twice On Gothic) nous entraîne, depuis 1994, à travers des articles, des dossiers et des interviews approfondis, à la rencontre des artistes d’hier et d’aujourd’hui hantant le vaste univers des musiques morbides.

Entre éclectisme et curiosité, ses plumes nous guident au fil de leurs découvertes et nous permettent de saisir l’importance de cette culture dont les ramifications s’étendent dans presque tous les styles des musiques amplifiées. Érudite et généreuse, sans se prendre au sérieux, la rédaction assume jusqu’au bout des boots cloutées ses goûts souterrains ; voilà un zine sans concession, respectant à mort son lectorat et menant sa cérémonie sacrificielle avec l’assurance que procure l’expérience.

Et si cela n’était pas suffisant, on y trouve également des nouvelles, des chroniques littéraires et cinématographiques, les billets d’humeur de Sarg pour bien voir le monde à travers les yeux de Maître Corbeau, et, surtout, une patte graphique léchée et résolument funèbre, immédiatement identifiable, richement illustrée en photographies (en noir et blanc bien sûr), qui n’a presque pas bougé depuis 20 ans ! Les fans de Béla Lugosi ont toujours eu le sens de l’éternité.

Association Twice / Clément Marchal
4, impasse des Puisniaux – Le Cluzeau 16200 Houlette
www.twicezine.net