L’ACADÉMIE DES MUTANTES – Le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux lance la première édition de son festival dédié à la performance.

Les fans de l’univers MarvelTM songeront peut-être à l’Académie des Damnés. D’autres à l’Université des Mutants, fondée en 1979, sur une initiative de Léopold Sédar Senghor et de Roger Garaudy. Installée sur l’île de Gorée, cette institution visait l’ouverture aux autres sous la forme d’un dialogue des civilisations.

À Bordeaux, l’Académie des Mutantes prolonge cette attitude transversale dans une programmation hybride concoctée par Cédric Fauq, Sandra Patron et Marion Vasseur-Raluy. Prenant ses quartiers au rez-de- chaussée du CAPC, dans une des galeries latérales du musée, l’événement réunit un peu moins d’une vingtaine d’artistes naviguant entre plusieurs disciplines (performance, musique, littérature, vidéo, danse, mode, jeux vidéo).

The Mycological Twist proposera ainsi trois sessions ludiques à la croisée du jeu vidéo et du jeu de plateau. Pan Daijing, artiste chinoise basée à Berlin, partagera, elle, ses explorations sonores qui empruntent à l’opéra comme à la psychoacoustique. L’artiste Thomas Teurlai et l’écrivain Alain Damasio activeront une machine étrange baptisée Transchrones quand l’Irlandaise Sgàire Wood nous entraînera dans une Déchéance planifiée dans une oubliette inconnue.

Soirée de lancement vendredi 6 mai à 20 heures en compagnie de l’artiste tchèque Lukas Hofmann avec Let it Go. Sinon, tout est gratuit sur réservation. Anna Maisonneuve

L’Académie des Mutantes
chaque vendredi et samedi, du 6 au 22 mai, CAPC musée d’art contemporain, Bordeaux (33). Gratuit
Sur réservation. www.capc-bordeaux.fr