BD & VIN À GAURIAC – Romain Sou, vigneron dans les Côtes de Bourg, organise les 7 et 8 mai la 14e édition du festival BD & VIN. Pendant les portes ouvertes de l’AOC des Côtes de Bourg, le Château Lacouture, entre Bourg-sur-Gironde et Blaye, accueille une sélection surprenante d’acteurs émérites du monde de la BD. Les bédéphiles qui n’auraient pas oublié d’être œnophiles pourront rencontrer Angleraud, Maëster ou William. 
Propos recueillis par Henry Clemens

Comment est née cette histoire ?

Lorsque je me suis installé sur la propriété familiale, en 2002, j’ai voulu créer des animations lors de mes portes ouvertes et comme je suis un passionné de BD, j’ai immédiatement voulu lier mes deux passions. En sollicitant des dessinateurs et auteurs désireux de venir découvrir le Château Lacouture, j’ai réussi en 2009 à monter une première édition. Voilà comment j’ai avec l’aide de ma famille et d’amis fondé l’association BD & VIN, qui porte depuis 6 ans cette animation. Je suis passé de 7 à 8 auteurs et dessinateurs à une trentaine aujourd’hui pour une fréquentation entre 1 500 et 2 000 personnes.

J’imagine que vous devez ce succès à quelques fidélités ?

Oui, parmi ceux-ci je citerai Philippe Larbier, fidèle de la première heure ou encore Christian Lerolle, le coloriste, entre autres, de Spirou et Michel Vaillant. Je ne peux pas ne pas mentionner Malik, auteur pour le journal Spirou d’Archie Cash et de Cupidon. Il fut notre première vraie sommité et on lui doit l’affiche inaugurale du festival.

Fait-on cela pour attirer le chaland ?

Ce n’était absolument pas un objectif au départ. Je voulais d’abord me faire plaisir (rire). Je ne pense pas que le public aurait répondu présent si je ne l’avais pas fait pour moi initialement. Je me suis vite aperçu que je n’étais pas le seul dans mon coin à aimer la BD. Les bédéphiles, qui attendent l’ouverture du portail pour les dédicaces, repartent aujourd’hui souvent avec du vin. Je crois cependant que je dois le succès de l’événement au fait d’avoir réussi à attirer des non-bédéphiles qui ont aimé le concept et l’événement.

Quelques noms pour cette édition ?

Je suis très heureux d’annoncer la présence de Maëster, l’auteur de Sœur Marie- Thérèse des Batignolles chez Fluide Glacial et chez Glénat, que je sollicite depuis quelques années. Il y aura la présence, pour le plaisir de pas mal d’aficionados, de Fabrice Angleraud qui dessine les Chroniques de la Lune noire. En jeunesse, je pourrai compter sur Philippe Larbier, connu pour Les Petits Mythos, une des meilleures ventes des éditions Bamboo, ainsi que sur William, l’auteur de la série Les Sisters.

Si on s’arrête plus spécifiquement aux BD liées au monde du vin, on pense aux mangas (1)…
On me sollicite de plus en plus pour lancer des invitations aux mangakas. Je prévois d’en accueillir en 2023. Concernant le vin, nous aurons l’incontournable Corbeyran auteur de la série Vinifera ainsi que Lucien Rollin et Alexis Robin qui ont dessiné cette série. Daniel Casanave, Simmat et Lerolle, auteurs de L’Incroyable Histoire du vin, seront également de la partie. Nous consacrerons une exposition à leur histoire mondiale du vin.

Quelle BD proposez-vous pour accompagner votre Château Lacouture ?

Je vais proposer mes 2016. Parmi ma gamme, il y aura une vinification intégrale en barrique issue de vieilles parcelles de malbec ! J’en ouvre rarement, mais pour l’occasion, elle sera à la dégustation ! Habituellement, j’ai tendance à privilégier les BD humoristiques, mais avec cette dernière cuvée j’imagine quelque chose de plus sérieux. Je me laisserai tenter par une œuvre que je n’ai pas encore lue et, sur la foi de sa couverture sobre et évocatrice, Peter Dillon de Boris Beuzelin (rire).

(1) Les Gouttes de Dieu, Tadashi Agi et Shu Okimoto, Glénat

BD & VIN
Du samedi 7 au dimanche 8 mai, Château Lacouture, Gauriac (33)
www.bd-et-vin.fr