JONAS LACLASSE

Photographe connu pour ses collaborations avec Pierre Wetzel, l’activiste s’expose en version mots et images jusqu’à la fin du mois de février aux Vivres de l’Art.

De ses débuts dans le graffiti, à la fin des années 1990, à son diplôme aux beaux-arts, Jonas “Laclasse” Girard devient artiste indépendant. Après un passage par Londres, il se base à Bordeaux.

C’est principalement par le biais d’installations dans l’espace public qu’il présente son travail personnel, de manière sauvage ou commissionnée par des associations, des institutions ou des festivals.

Peintre, street artist, plasticien, photographe, voyageur ou cascadeur, au final peu importe. Parallèlement, il développe une approche ludique et pédagogique de l’image dans le cadre d’ateliers d’arts graphiques, tout terrains et tout public.

Mêlant graffiti et linguistique, l’exposition « Les Véhicules de l’amour » conduit le public sur les routes de l’ex-Yougoslavie. À partir des mots « bisous » et « fessée », les questions de l’amour et du dialogue sont en jeu. Nous explorons les tensions et les douceurs ; les ombres et les lumières.

Ces véhicules nous invitent à une expérience personnelle et géographique du langage. La petite et la grande histoire se croisent dans cette proposition présentant photographies, textes et installations.

« Les Véhicules de l’amour », jusqu’au samedi 29 février, Les Vivres De l’Art, Bordeaux (33).
lesvivresdelart.org
Balkansca Trip, samedi 22 fevrier, 19h.
Les travaux de Jonas Laclasse se contemplent ici :
jonas-bazaar.tumblr.com
www.doors-of-europe.org