Chaque année à Saint-Émilion, le festival vient célébrer la voix sous toutes ses cordes, avec un petit grain de folie.

Miroir de la personnalité, caisse de résonance de l’âme, la voix est un continent dont le festival Vino Voce, à Saint-Émilion, nous invite chaque année à percer les mystères. Comme les précédents, le cru 2022 s’avère d’un réjouissant éclectisme : on pourra y rencontrer l’imitateur Laurent Gerra aussi bien que la journaliste et écrivaine Élisabeth Quin ; redécouvrir, avec la chanteuse Jeanne Cherhal, les plus grands tubes du 7e art, ou bien plonger dans l’ambiance d’un cabaret des années folles…

La folie, justement, pourrait être l’un de fils rouges de cette édition qui nous invitera à entrer dans la transe de la pizzica – la tarentelle des Pouilles – avec Maria Mazzotta, grande voix du Salento, et à découvrir le répertoire des Mad Songs (« chants de la folie »), très prisé dans l’Angleterre de l’ère élisabéthaine, à travers un concert réunissant la mezzo-soprano Lucile Richardot et le ténor américain Zachary Wilder. Une folie, forcément, collective : la pratique vocale – et c’est un autre trait marquant de ce Vino Voce 2022 – y occupe en effet une
place de choix. Outre une masterclass de chant lyrique proposée par Irène Kudela et un atelier de chant choral (en entrée libre) animé par le chef Frédéric Serrano, de jeunes musiciens et artistes lyriques se feront entendre sur les places et dans les rues de la cité durant toute la journée du samedi 10 septembre. Manière de renouer avec ces temps malheureusement révolus où les chants rythmaient le quotidien…

In voce veritas, pourrait-on dire.

Festival Vino Voce
Du vendredi 9 au dimanche 11 septembre, Saint-Émilion (33)
www.festivalvinovoce.com