Multipliant les rendez-vous de qualité, la ville d’Arès et sa salle de spectacle, l’espace Brémontier, commencent à se tailler une place de choix dans l’agenda culturel girondin. Entretien avec Diane Sasso-Launay la directrice des affaires culturelles et de la communication de la Ville, au moment de dévoiler la programmation de la saison 2024/2025. 

Après une retentissante édition du festival Regarde !, nouvel événement de taille avec la venue d’Ibrahim Maalouf, le 25 juillet. La volonté est-elle de faire grandir l’aura culturelle de la ville au niveau régional ?

Absolument. Arès développe une vraie politique centrée autour de la croyance de l’impact que la culture peut avoir sur notre société. C’est une volonté forte, une conviction de la part des élus. Après, sur le nord du bassin d’Arcachon, il n’y avait pas forcément de lieu de référence. Ce n’est pas une critique envers les autres communes car il y a aussi de superbes manifestations comme le festival de jazz à Andernos avec une programmation extraordinaire.

Mais, à chaque fois, il s’agit d’une période assez restreinte. Le reste du temps, la population avait plus l’habitude de se déplacer à Bordeaux. Avec Ibrahim Maalouf nous proposons une date de qualité très grand public pour les familles, les touristes… Un rendez-vous complémentaire à la programmation régulière de l’espace Brémontier.

Théâtre, humour, musique, jeune public, la programmation de la saison 24/25 de l’espace Brémontier affiche une sacrée diversité. Comment a-t-elle été conçue ?

Pour faire vivre la ville toute l’année et que notre activité vienne aussi s’ancrer dans le déploiement du territoire avec des retombées économiques derrière. Il y a deux ans, par exemple, nous avons accueilli la musicienne américaine Sarah McCoy avec à la clef des hôtels complets… Nous avons reçu deux Américains qui étaient venus spécialement pour l’occasion !

De façon plus globale, notre activité modifie aussi un peu la vision d’Arès. Nous étions perçus comme une ville « dortoir » ; c’est en train de changer, je pense. L’idée, c’est aussi que chacun puisse se retrouver dans notre programmation. Visiblement nous touchons plutôt juste puisque l’an dernier, nous avons enregistré un taux de remplissage de 85%. 

C’est aussi un espace qui fonctionne toute l’année dans une ville qui vibre plus aux beaux jours…

Notre petite commune de 6 700 habitants quadruple l’été ! Nous avons une offre à proposer à cette population estivale, mais aussi une offre culturelle à l’année en partenariat avec les écoles et les Ephad de la ville. Nous essayons aussi de faire arriver la culture dans les lieux de vie de la commune.

Un spectacle que vous attendez plus qu’un autre ?

Question délicate… Si je devais vraiment retenir une date, j’irais vers une belle découverte : Musica Nuda. Un duo italien formé par la chanteuse Petra Magoni et le contrebassiste Ferruccio Spinetti. Ils se sont rencontrés de façon rocambolesque quand le guitariste de Petra tombe malade lors d’une tournée et qu’il le remplace au pied levé. C’est un carton plein.

Depuis, ils ne se sont plus quittés. L’unisson entre eux est exceptionnel. Autre grosse date, le passage de Martin Luminet, le 15 février 2025, dans le cadre d’un partenariat avec le Krakatoa. Il passera chez nous 15 jours avant son passage à l’Olympia à Paris !

Propos recueillis par Guillaume Fournier

Informations pratiques

Ibrahim Maalouf & The Trumpets of Michel-Ange,
jeudi 25 juillet, 21h,
domaine des Lugées, Arès (33).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *