À partir de septembre prochain, l’Opéra national de Bordeaux déroule une programmation aussi riche — plus de 120 événements —que variée pour séduire tous les publics.

Septembre et la rentrée des classes peuvent paraître encore loin pour certains, pour d’autres, c’est déjà demain. Bon élève devant l’éternel, l’Opéra National de Bordeaux (ONB) vient de dévoiler ce mercredi 24 mai le programme de sa saison 2023-2024.

Au total, 120 programmes pour 220 levers de rideaux. Un chiffre certes impressionnant, mais qui représente tout de même une baisse de 30 représentations par rapport à l’année qui s’achève. Près de 230 000 spectateurs sont attendus. La moyenne pour une saison à l’ONB.

Mathilde Froustey et Riku Ota, deux étoiles pour le Ballet de l’ONB

Le premier employeur dans le domaine du spectacle vivant en Nouvelle-Aquitaine espère une « année porteuse de joie et d’espoir », explique Emmanuel Hondré, directeur général de l’ONB.  Il faut dire que les nouveautés pouvant porter le sourire aux lèvres sont nombreuses. D’abord, deux étoiles ont été nommées pour le ballet de l’ONB. Il s’agit de Mathilde Froustey, précédemment Principal Dancer au Ballet de San Francisco, et de Riku Ota, bien connu du public puisqu’il était auparavant premier danseur au ballet de l’ONB.

Autre arrivée, et non des moindres, celle de Joseph Swensen au poste de directeur musical de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine (ONBA). S’il ne prendra pleinement ses fonctions que pour la saison 2024-2025, il dirigera toutefois l’ONBA lors de trois représentations en 2023-2024.

C’est sous sa baguette que seront notamment soufflées les bougies de l’Auditorium. La salle aura l’honneur de recevoir le concert d’ouverture de la saison le 23 septembre pour ses 10 ans. Un concert symphonique et choral qui sera retransmis en direct sur dix places de Bordeaux et une trentaine en Nouvelle-Aquitaine !

Kaamelott, Coupe du Monde de rugby… une riche saison « hors les murs »

Un exemple aussi de la volonté renouvelée de l’ONB de sortir de ses prestigieux murs pour aller à la rencontre du public. Avant-saison « hors les murs », chant des hymnes durant la Coupe du Monde de rugby, ciné-concert tiré du long-métrage Kaamelott d’Alexandre Astier à l’Arkea Arena de Floirac le 11 octobre, concert de Noël … en tout 67 dates « en extérieur » sont prévues pour aller à la rencontre du public.

Les arguments pour faire venir les néophytes sont aussi légion. Preuve en est, fin septembre avec deux soirées de « jeux vidéo symphoniques ». Le concept ? Des spectateurs sont invités sur scène à jouer à des jeux vidéo de légende, de Super Mario à Street Fighters, tandis que simultanément l’ONBA en interprète les meilleurs passages musicaux issus de leur bande-son.

Les amoureux d’opéras seront gâtés

Nonobstant toutes ces nouveautés, l’ONB n’en oublie pas ses classiques. Ils ont même la part belle de la saison à venir. L’opéra sera à l’honneur dès novembre avec la nouvelle production de Rusalka de l’immense compositeur tchèque Antonín Dvořák. Autre nouveauté, The Carmen case, la suite imaginée par la compositrice Diana Soh, du fameux Carmen de Georges Bizet. Bizet toujours avec l’Opéra Les Pêcheurs de Perles qui sera visible du 20 au 26 janvier 2024.

Jouant avec les règles, l’ONB a aussi prévu une nouvelle production de la comédie musicale West Side Story de Leonard Bernstein. Histoire d’affirmer « que la comédie musicale à toute sa place à l’opéra », souligne non sans malice Emmanuel Hondré.

Enfin, conscient des problèmes écologiques, l’institution continue de mettre en place des productions circulaires et raisonnées, baptisées « zéro achat ». Cette saison, les opéras La Bohème de Puccini et La Traviata Revisited de l’Académie de jeunes artistes seront concernés.

Voyage voyage à l’Opéra

Côté danse, difficile de ne pas citer le ballet romantique Giselle d’Adolphe Adam revisité côté tutus mais pas seulement par l’un des grands noms du design hexagonal : Matali Crasset. Autre temps fort, Notre-Dame de Paris de Roland Petit sur une musique de Maurice Jarre viendra clôturer la saison.

Avant ce bouquet final, l’ONB proposera aussi un tour musical et dansé au fil de l’année. Pensez donc à réserver pour l’Italie du 1er au 10 décembre, le Portugal du 14 au 16 mars 2024, ou l’Orient fantasmé des Mille et Une Nuits du 19 janvier au 6 février 2024.

Pluie de stars ininterrompue

Les stars seront aussi au rendez-vous qu’elles soient du monde classique ou non. Ainsi au piano, Lang Lang ira de son récital le 16 mai 2024 tout comme la légende du jazz Abdullah Ibrahim. Parmi les grands artistes de cette saison, citons aussi les grandes voix Florian Sempey (janvier 2024) ou Pretty Yende (mai 2024). Preuve de l’esprit d’ouverture de l’Opéra, le pionnier de la techno Jeff Mills sera à l’auditorium le 27 janvier 2024.

En cette fin d’article, l’espace manque, même en version numérique, pour parler de la musique de chambre, de la généreuse offre à destination des scolaires et des familles, et de toute le reste… Pas d’inquiétude pour autant. JUNKPAGE fidèle au rendez-vous l’année prochaine sera là pour vous informer sur les trésors à venir de l’ONB.

En attendant, voici les dates de la billetterie à avoir en tête. Jeudi 1er juin, ouverture des souscriptions pour les abonnements jeune et carte Blanche. Puis, vendredi 1er septembre, à partir de 13 heures, ouverture des réservations pour les billets individuels. Des dates à retenir assurément. 

Guillaume Fournier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *